Sign in
Download Opera News App

 

 

La Nasa a franchi une nouvelle étape grâce au X-57 Maxwell : les détails

Le X-57 Maxwell est un avion électrique expérimental américain développé par la NASA. Le but de l'appareil est de tester le concept Leading Edge Asynchronous Propeller Technology (LEAPTech) qui consiste à installer plusieurs petit moteurs électriques sur le bord d'attaque de l'aile d'un avion. L'appareil est basé sur un Tecnam P2006T dont l'aile est modifiée. Son nom « Maxwell » lui a été donné en hommage au physicien James Clerk Maxwell qui effectua de grandes avancées dans le domaine de l'électromagnétisme.

Le X- 57 Maxwell a franchi une nouvelle étape vers son premier vol, à savoir la fin réussie des essais de haute tension. L'un des principaux objectifs du projet X-57 est de partager le processus de conception et de navigabilité du X-57 avec les organismes de réglementation et de normalisation. Un autre objectif est de faire du X-57 une plate-forme de référence pour les approches intégrées des technologies de propulsion électrique distribuées.

12 moteurs

Aux douze moteurs prévus servant aux décollages et aux atterrissages, qui sont pour le moment absents puisque destinés à être installés sur la "Mod IV", viendront s'ajouter deux autres moteurs dits de croisière, des JM-X57 conçus et construits par Joby Aviation à Santa Cruz, en Californie -ceux que l'on peut apercevoir sur la vidéo mise en ligne par la Nasa-. Le JMX57 est crédité d'une puissance unitaire de 60 kW, par rapport aux Rotax 912 S3 qui motorisent d'origine leTecnam (d'une puissance avoisinant les 74,57 kW), la légère perte de puissance occasionnée par le montage des deux JM-X57 sera compensée par un gain de masse important, puisque cette dernière passe par un moteur de 56,6 kg à 25,8 kg, hélices comprises. Ces moteurs, qui seront utilisés en remplacement des deux blocs Rotax pour les premiers essais en vol du X-57 dit « première modification » ou Mod II (la version figurant sur la vidéo de la Nasa), ont pour mission d'offrir une consommation d'énergie trois fois inférieure à celle du P2006T original avec carburant fossile.

Petite histoire

Le programme X-57 commence en 2014 avec le projet Leading Edge Asynchronous Propeller Technology (LEAPTech) dont le but de diminuer la dépendance aux carburants fossiles et les émissions sonores, et d'améliorer les performances et la qualité de vol des avions. Pour ce projet des chercheurs des centres de recherche de la NASA, Langley et Armstrong, s'associèrent à deux sociétés californiennes : Empirical Systems Aerospace (ESAero) responsable du démonstrateur HEIST et de l'intégration des systèmes et de l'instrumentation ; et Joby Aviation chargée de la conception et de la fabrication des moteurs électriques, des hélices et de l'aile en fibre de carbone.

Abonnez-vous et partager

Content created and supplied by: Nutritionniste (via Opera News )

nasa x-57 maxwell

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires