Sign in
Download Opera News App

 

 

Genre et innovation : les femmes encouragées à s’intéresser à la science et la recherche

« Cette année, au niveau international, il a été décidé d’encourager les initiatives féminines car plusieurs études révèlent qu’il y a très peu de femme dans e domaine de la science. Les femmes, surtout en Afrique ici, n’émergent pas beaucoup. On retrouve environ 25% à 30% femmes dans ce secteur », a indiqué, récemment, Magloire N’dehi, chef du bureau d’Abidjan de la Fondation Friedrich Naumann. C’était à l’occasion de la journée scientifique organisée par cette Fondationet ses partenaires, au Centre national de matériel scientifiques (Cnms), à Abidjan-Cocody autour du thème : « Femmes, science et innovation ». 

Justifiant le choix de ce thème, Monsieur N’dehi explique que les femmes, en Afrique notamment, croupissent encore sous le poids des pesanteurs socio-culturels. « Elles ont des difficiltés dans leurs laboratoires parce qu’on estime que c’est un métier d’homme, il faut de l’énergie que la femme n’aurait pas pourtant ce n’est pas vrai », a-t-il dit. Avant d’ajouter qu’en choisissant ce thème, Falling Walls Lab 2022 voudrait encourager les femmes à embrasser des carrières scientifiques.  

« Au cours de cette journée, nous avons présenté des femmes modèles pour montrer que, c’est possible que les femmes réussissent dans ce secteur. Nous sommes heureux du déroulement de cette 5è édition de Falling Walls Lab dont la grande finale est prévue, en novembre prochain, en Allemagne. On a eu plusieurs femmes candidates et au niveau des vainqueurs au niveau national, la troisième est une femme, Mlle Yéboué Maimouna avec sa solution « briques en plastiques recyclés ». Elle s’est adjugée le prix de meilleure innovation féminine ainsi que le coup de cœur du public, cela montre que nous sommes dans cette dynamique d’encourager la participation des femmes », dira-t-il.

Il reconnaît toutefois que des défis demeurent. « Les choses ne se feront pas en un seul jour mais déjà il fallait mettre la lumière sur le sujet et nous sommes convaincus que tous ceux qui sont venus ont gardé à l’esprit que les femmes peuvent aussi contribuer à faire avancer la science et le progrès de l’humanité, autant que les hommes », a-t-il soutenu.  

Eugène YAO         

Content created and supplied by: eugeneyao (via Opera News )

Abidjan Afrique

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires