Sign in
Download Opera News App

 

 

Un jeune ivoirien : "je payais les études de ma copine, mais elle me trompait quand même"


Un jeune citoyen ivoirien d'une vingtaine d'années s'est exprimé au micro-trottoir de la chaîne NCI, parlant de son histoire d'amour à travers un élément qui a été diffusé à la télé ce vendredi 27 Août 2021 dont le thème était "vous êtes-vous déjà retrouvé dans une relation toxique ?".

Sans nous dire comment il s'appelle, le jeune garçon a abordé directement la question de son histoire d'amour qui l'a lié à une jeune fille. Il aimait tellement cette dernière qu'il lui donnait quasiment tout ce qu'il gagnait dans ses activités commerciales du secteur informel. Des petits boulots de fortune où il ne gagnait pas grand chose, mais par amour, il consacrait ses bénéfices à l'entretien de sa petite amie, une élève à qui il payait les cours. Quel brave garçon !

Le jeune amoureux et l'élève vivaient sous le même toit, un petit studio. Le brave garçon croyait à l'avenir épouser sa copine jusqu'à se rendre compte qu'elle le trompait malgré qu'il lui payait les études. "On dormait ensemble, et à 3 heures du matin elle se réveillait pour aller coucher avec quelqu'un d'autre sans que je ne le sache. J'ai fini par le découvrir", a-t-il lâché, amer. Sa petite amie tenait des arguments familiaux afin de lui fausser compagnie et s'amouracher ailleurs. Fort de sa mauvaise expérience, de sa relation toxique, notre jeune amoureux dit être déçu de la femme. Sa relation avec l'élève n'a pas marché, même s'il avoue continuer de l'aimer encore, dans la douleur, dans un chagrin incurable : "mon goumin ne peut pas finir. Mais je fréquente les prostituées et je les préfère à nos jeunes filles d'aujourd'hui", a-t-il conclu en laissant entendre que pour lui, l'amour n'existe pas.


Il est encore jeune. La route est longue. Espérons qu'il rencontre une autre fille qui saura lui faire croire en l'amour...


Le vécu de notre jeune garçon me ramène un sujet très souvent évoqué par les hommes. Nous les entendons dire que ce serait une malédiction de payer les études de sa petite amie, et que très souvent, ceux qui s'adonnent à cette générosité par amour finissent par récolter ingratitude et déception. Ainsi donc, généralement, pendant la relation de copinage, les hommes expérimentés déconseillent à leurs cadets de payer les études de la conjointe. Qu'en pensez-vous ?


Louis-César BANCÉ

Content created and supplied by: LouisCésarBANCE (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires