Sign in
Download Opera News App

 

 

Usurpation d'identité : le complice du faux gendarme de Yamoussoukro arrêté à Agboville

Le sieur A. Akoubé Joseph sanglé ici dans un treillis militaire.

Félicitations aux gendarmes de la Brigade de Gendarmerie d'Agboville. Eux qui ont avec célérité mis fin aux activités malveillantes du sieur A. Akoubé Joseph. Ce dernier a été interpellé le mercredi 21 Septembre dernier, à 22 heures, à Agboville pour usurpation d'identité militaire. Il a été dénoncé par le nommé A. Kimou Bienvenu (un autre faux gendarme) comme étant celui qui lui a fourni tout l'arsenal militaire découvert à son domicile, à Yamoussoukro, quartier Sopim. C'est ce que nous ont rapporté des sources sécuritaires sérieuses proches du dossier.

Le faux militaire ici dans les locaux de la Gendarmerie d'Agboville après son interpellation.

Les fins limiers de la Gendarmerie nationale ont rondement mené leurs investigations. Faisant suite à un message de recherche de leurs collègues de Yamoussoukro, les éléments de la maréchaussée d'Agboville ont interpellé le sieur A. Akoubé Joseph, avons-nous appris.

Cet ivoirien âgé de 31 ans, se disant Sergent-Chef de l'armée, a été cueilli à Agboville. Le nommé A. Kimou Bienvenu l'a dénoncé comme celui qui lui a fourni tout l'équipement militaire retrouvé en sa possession, au quartier Sopim de Yamoussoukro.

Une partie des effets militaires trouvés chez son complice de Yamoussoukro.

Interrogé, l'homme a tout nié en bloc. Mal lui en a pris. Des éléments (photos, notamment) retrouvés dans le téléphone portable de son complice de Yamoussoukro l'ont confondu. Purement et simplement. 

Le mis en cause, A. Akoubé Joseph, a été gardé à vue à la Brigade de Gendarmerie d'Agboville pour nécessité d'enquête. Et la Substitut Résidente du Procureur a été informée.

Affaire à suivre.

Patrick_Russel

Content created and supplied by: Patrick_Russel (via Opera News )

agboville joseph sanglé yamoussoukro

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires