Sign in
Download Opera News App

 

 

Incivisme sur les routes: Les chauffeurs de ‘’Gbaka’’ ont-ils pris conscience ?

De mémoire d’homme, l’année 2020-2021 aura été l’une des plus meurtrières en termes d’accidents de la circulation en Côte d’Ivoire. Et les véhicules de transport en commun communément appelés ‘’Gbaka’’ ont une part de responsabilité dans plusieurs de ces accidents mortels.

Car les chauffeurs de ces engins sont vus comme des ‘’extra-terrestres’’ sur les voies principales et secondaires des villes et communes à cause de leurs comportements largement contraire au code de la route et de bonne conduite.

Bref, les chauffards dominent l’effectif de ces chauffeurs et sont abonnés à la mauvaise conduite avec : le non-respect des feux tricolores, les mauvais dépassements, la conduite à vive allure, la fréquente consommation d’alcool, de drogues et d’autres stupéfiants au volant, des véhicules en circulation sans visite technique…

Les résultats de cet incivisme sont les nombreux accidents de la circulation. Désormais, ces chauffeurs de ‘’Gbaka’’ dont on dit tant de mal, veulent tourner la page noire et rentrer dans les rangs.

Réunis au sein du Groupement des chauffeurs de Gbaka en activité de Côte d’Ivoire (GCGACI), ils entendent contribuer à la lutte contre l’incivisme de la route.

C’est la raison pour laquelle le ministre des Transports, Amadou Koné les a reçus le 18 août 2021 à Abidjan-Plateau.

« Je voudrais vous féliciter pour votre initiative. Nous sommes engagés à vos côtés. On va travailler pour qu’il y ait moins d’accidents, moins de morts et blessés graves sur nos routes. (…) Il y a beaucoup de chauffeurs qui ont perdu la vie. Chacun a une part de responsabilité, à commencer par les propriétaires des véhicules. Ils ont le devoir de prendre soin des véhicules que vous conduisez», s’est-il adressé à eux.

Avant d’ajouter ceci : « On va traquer tous ceux qui sont hors la loi sur nos routes. Il faut qu’un certain nombre de comportements cessent. (…) Tout va se faire dans le respect de la loi et ceux qui l’incarnent».

Le ministre de tutelle a également prodigué des conseils et annoncé que la campagne prendra fin le 06 septembre 2021 pour laisser place à la répression à partir du 07 septembre 2021.

 

 Sanogo Tahirou, président du GCGACI a réitéré l’engagement de sa corporation dans la campagne de sensibilisation contre l'incivisme sur les routes et tout autre action allant dans ce sens.

Cet engagement pris par les chauffeurs de ‘’Gbaka’’ a l’air d’une prise de conscience des dégâts que leur incivisme a causés; à savoir : les décès, les blessures graves, les endommagements de matériel et des biens publics.

Ils semblent désormais dire ‘’ça suffit’’.

Mais les brebis galeuses sont tellement nombreuses dans ce secteur que des spécialistes du transport terrestre pensent qu’il va falloir beaucoup de temps avant de voir la majorité de ces chauffeurs de Gbaka changer de comportement.

La sensibilisation dans leur milieu doit donc être intense.

Aussi, les visuels et le niveau de langue doivent-ils être choisis selon leur niveau de compréhension.

Car on le sait, plusieurs d’entre eux, ont un langage vulgaire, relâché ou argotique.

Nathanael Yao

Content created and supplied by: Africanewsquick.net (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires