Sign in
Download Opera News App

 

 

Insécurité : une femme ‘’coupeur de route’’ et sa bande sèment la terreur sur l'axe Touba-Koro

La région du Bafing est depuis un certain temps confrontée à une insécurité de plus en plus grandissante. En effet, dans cette, de nombreux braquages sont opérés sur plusieurs tronçons routiers, occasionnant ainsi d'importantes pertes aussi bien en vies humaines que matérielles. Selon des sources sécuritaires, plusieurs groupe de bandits opèrent dans la région.

Toutefois, l'un des groupes les groupes les plus actifs serait composé de 7 individus dont une femme. En effet, ce groupe qui selon les mêmes sources sécuritaires a abattu, le dimanche 16 janvier 2022, le maréchal des logis (MDL) Koffi Kouamé Méa sur l’axe Ouaninou-Koonan et emporté son arme, s’est à nouveau illustré, dans la nuit du mardi 18 janvier 2022 sur l'axe Touba-Koro aux environs de 23 heures.

Embusqués au niveau du Pk 05, ces individus armés parmi lesquels figure une femme surgissent sur la voie à la vue d'un véhicule de transport commun et font des signalements au chauffeur avec leur torche pour qu’il s’arrête. De toute façon, il n’a pas le choix que d’obéir aux malfrats prêts à faire usage de leurs armes.

Au vu de leurs armes, chauffeur mort de peur s'est senti obligé de freiner conformément au vœux des malfaiteurs. Maitres des lieux, ces derniers fouillent les passagers du véhicule de transport commun terrifiés. Ils réussissent à leur soutirer la somme totale de 872 000 francs CFA (huit cent soixante-douze mille francs CFA) et aussi 5 téléphones portables.

Au moment où ils étaient en pleine opération, un camion en provenance de Koro tombe sur la scène. La femme ‘’coupeur de route’’ et sa bande lui intiment l’ordre de faire comme le véhicule de transport commun. Autrement dit, ils veulent qu’il marque un arrêt. Mais le chauffeur Koné Sékou, âgé de 33 ans, de nationalité ivoirienne, refuse d’obtempérer. Les bandits n’hésitent pas à ouvrir le feu sur lui, l’atteignant gravement. La suite ? Ils se fondent dans la nature.

Evacué au centre hospitalier régional (CHR) de Touba, le pronostic vital de Koné Sékou est engagé, selon les sources sécuritaires. Alerté, un détachement des éléments de la gendarmerie se rend sur les lieux. Sur place, ils organisent une battue qui a permis à l’interpellation de deux individus dans les environs de l’attaque sur la voie publique. Il s'agit de D. S., âgé 26 ans, de nationalité ivoirienne, et B. I., 30 ans de nationalité guinéenne. Ces deux individus ont été mis à la disposition de la brigade. Une enquête est en cours.

Akwaba Afrik

Content created and supplied by: AkwabaAfrik-Info (via Opera News )

Touba

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires