Sign in
Download Opera News App

 

 

Yopougon : en pleine nuit elle découvre qu'un homme est couché sous sa table


Une citoyenne ivoirienne de Yopougon a été effrayée une nuit pendant ce début du mois d'Avril, alors qu'elle était paisiblement couchée dans sa chambre, sur son lit. Tout d'un coup, elle a remarqué une ombre sous sa table, l'ombre d'une présence masculine dans le noir, la CIE ayant coupé l'électricité depuis quelques heures. Affolée, elle s'est précipitée au salon pour aller frapper à la chambre de son frère. Dès que ce dernier lui a ouvert la porte elle s'est exclamée :

- Roméo, je crois qu'il y a quelqu'un dans ma chambre, un homme, sous ma table !


Roméo aussi a été pris de peur en entendant les informations données par sa sœur. Néanmoins il s'est armé de courage, munie d'une torche, et s'est introduit dans la chambre voisine en y voyant effectivement qu'il y avait quelqu'un en dessous de la table. Ce dernier a été débusqué de sa tanière. Il s'agit d'un inconnu qui répond au nom de Koffi. Qu'est-il venu faire dans un domicile étranger à cette heure de la nuit ? Interrogé par les habitants de la maison, il s'est expliqué : « On me poursuivait. C'est en fuyant que je me suis retrouvé ici, sous la table, pour m'abriter. »


Roméo et sa sœur ont vu plutôt en Koffi un voleur, quelqu'un qui attendait l'heure propice pour sévir. Ils l'ont envoyé au commissariat en portant plainte contre lui pour tentative de vol. Koffi avait du mal à marcher. En sautant la clôture de la maison habitée, il a reçu une fracture au pied...

Même au tribunal où il est passé pour son jugement ce lundi 19 Avril 2021, il s'est appuyé sur un bâton pour s'approcher du parquet. Devant les magistrats, il a dit n'avoir pas eu l'intention de voler la maison où il s'était réfugié. Il soutient qu'il fuyait des gens qui le poursuivaient. Pourquoi le poursuivait-on ? À cette question il est resté dubitatif. Sur la base de la tentative de vol, le tribunal l'a condamné à 12 mois de prison et à 100.000 francs d'amende. Et le juge de lui dire : « Tu dis tu voulais t'abriter ? Tu vas t'abriter à la MACA là-bas ! »


Louis-César BANCÉ

[email protected]

Content created and supplied by: LouisCésarBANCE (via Opera News )

yopougon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires