Sign in
Download Opera News App

 

 

Yopougon / Il retourne en prison alors qu’il vient d’y passer 3 ans, toujours pour la drogue

Le Palais de justice de Yopougon


Les mauvaises habitudes ont la vie dure. Badjé Jean-Yves, 23 ans, célibataire et sans profession, est en train de se donner une ligne particulière de vie. Après avoir purgé une peine de trois ans de prison pour détention de drogue, il en est sorti en mars 2021. Mais il va devoir y retourner pour un temps plus long. Poursuivi pour détention de drogue en vue de sa cession, il rejette catégoriquement cette accusation. « Je ne suis pas un vendeur, je suis un consommateur » !

-          Vous avez pourtant été pris dans un fumoir.

-          J’y étais pour m’acheter 4 boules.

La procureure apporte le scellé. C’est une enveloppe qui renferme 340 grammes de cannabis. Malgré tout, Badjé continue de se battre.

-          C’est le vendeur qui a confié ça à son petit. Celui-ci a pris la fuite au moment de l’arrestation.

Mais lorsque le juge l’accule de questions, il n’en peut plus, baisse la garde et se met à parler.

-          Dans le fumoir, je compte les boules et on me paye 3000 FCFA par jour.

-          Qui est Kass ?

-          C’est le propriétaire du fumoir. C’est lui qui me confie la drogue. Et je reçois 3000 FCFA par jour après la vente.

-          Après la vente ? Tu vends donc de la drogue aussi, après la consommation ?

Il baisse la tête.

-          Oui, c’est cela.

La procureure demande une condamnation de 5 ans d’emprisonnement ferme. Elle est suivie par le tribunal qui déclare Badjé Jean-Yves coupable des faits qui lui sont reprochés et le condamne à 5 ans de prison ferme 500.000 FCFA d’amende et 10 ans de privation de ses droits. C’est un incorrigible. Il retourne en prison pour 5 ans, après y avoir passé 3 années. Toujours pour la consommation et la vente de la drogue.

Paul D. Tayoro

Content created and supplied by: Paul-D-Tayoro (via Opera News )

yopougon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires