Sign in
Download Opera News App

 

 

Yopougon Terminus 40: des présumés "microbes" agressent couramment les populations tôt les matins

Les populations du district d'Abidjan font face à un épineux problème qui met à mal de façon récurrente leur sécurité et leur quiétude. Il est question d'un malheureux phénomène bien connu et présent, c'est le phénomène des enfants en conflit avec la loi communément appelés "les microbes".

Ces enfants en conflit avec la loi, essentiellement âgés de huit à dix-sept ans, sont dans les rues munis d’armes. Ils agressent, volent, terrorisent et parfois tuent leurs victimes. Ils agissent en groupe, et le plus souvent sous l’emprise de la drogue.

Le mode opératoire de ces derniers est bien connu de tous, agression menée en groupe par le moyen d'armes blanches telles que des machettes et couteaux.

(image d'illustration)

Les populations de la zone du Terminus 40 de la SOTRA, dans la commune de Yopougon, vivent actuellement le calvaire de agressions répétées de ces individus sans foi ni loi.

Une publication d'un temoin, sur le groupe Facebook Police Secours, a mis en lumière les agissements de ces agresseurs.

Leur méthode :

" Ils viennent à l’arrêt du bus comme des clients. Une fois à l’arrêt, ils sortent leurs armes et demandent aux autres clients (normaux) assis sur les bancs de leur rendre tout. Ils prennent la fuite une fois le forfait commis. Les jeunes gens (probablement du quartier et complices), assis sur les tables bancs aux alentours, sortent après pour faire semblant de consoler les victimes. 

Des agressions y ont lieu de façon récurrente entre 5 heures 45 minutes et 6 heures du matin, faisant plusieurs victimes parmi lesquels figurent des proches.

Cette situation perdure depuis des années. "

Nous interpellons les autorités compétentes afin que des dispositions soient prises pour permettre à ces braves personnes qui sortent tôt le matin, d’aller vaquer à leurs occupations en toute sécurité.

Aimé. Y

Content created and supplied by: Aimé.Y (via Opera News )

district d'abidjan yopougon terminus

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires