Sign in
Download Opera News App

 

 

Yopougon : la procureure demande qu'on condamne Abdoul, un présumé microbe, à 10 ans de prison !


Vendredi 17 novembre 2021. Yopougon Nouveau bureau. Il est 22 heures quand, n'ayant plus de clients, Tayoro et Olivier, un patron et son gérant, sont en train de fermer leur maquis. Tout à coup, des bruits à la porte. Des individus peu orthodoxes, munis de machettes, frappent les deux occupants du maquis avec leurs armes blanches. Des microbes ! Les voyous m'immiscent dans le maquis et s'emparent de la recette journalière qui est de 535.000 francs, puis prennent la fuite. Tayoro et Olivier, mis en respect, n'y peuvent rien.


Quelques jours plus tard, les deux victimes des microbes mettent la main sur Abdoul, un jeune garçon qui fréquente le quartier et qu'ils accusent d'avoir été de ceux qui les ont agressés. Abdoul est arrêté par la Police. Le 24 novembre, il est déféré à la MACA, et ce 29 novembre, il passe en jugement, jurant devant le juge être innocent :

- Je ne suis pas un voleur, je ne fais pas d'agression. Moi, je suis un travailleur. Je suis menuisier.


Se conformant à la déposition des plaignants par ailleurs absents à l'audience on ne sait pour quelle raison, la procureure estime que le prévenu est dans la dénégation. Il ment, pour se défaire des mailles de la justice. Elle demande sa condamnation à 10 ans de prison !

Le juge et ses assesseurs se concertent. Il y a un doute qui semble planer sur ce dossier. Abdoul n'a pas été pris en flagrant délit d'agression... Faut-il le condamner à 10 ans de prison sans avoir la certitude qu'il était parmi les microbes ayant sévi à la machette ? Tandis qu'Abdoul est en pleurs, le juge le déclare non coupable. Les mains joints entre les jambes, il quitte le parquet en tremblant d'émotion, comme s'il ne croit pas à sa relaxation.


Louis-César BANCÉ

Content created and supplied by: LouisCésarBANCE (via Opera News )

yopougon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires