Sign in
Download Opera News App

 

 

Société : témoignage glaçant d'un père dont le fils fut victime d'agression sexuelle

Le viol prend de l'ampleur dans notre société. Les victimes se comptent désormais par dizaine en Côte d'Ivoire. Des personnes adultes aux enfants, personnes n'en est épargnée. Un père fait un témoignage sur l'horreur qu'a vécu son fils, victime d'agression sexuelle.

Les agressions sexuelles sont devenues monnaie courante en Côte d'Ivoire depuis quelques années. Bien que ces faits ont toujours existé dans nos sociétés, aujourd'hui ils ont pris de l'ampleur et même les enfants ne sont plus épargnés par les prédateurs sexuels. Pour lutter contre ce fléau, plusieurs actions sont menées par le gouvernement, les ONG et les médias. Une des actions est d'emmener les victimes a en parler sans tabous.

Ce père de famille a donc décidé de s'exprimer dans l'anonymat. En effet, l'émission ''Notre santé'' sur RTI1, a permis à cet homme de relater un cas d'agression sexuelle sur son fils qui malheureusement, en est décédé. Il explique que c'est un proche qui a abusé de son fils. << C'est après deux mois des faits et sous la pression de sa mère que l'enfant avoua ce qui lui était arrivé. Il nous a expliqué que son bourreau l'avait pris deux fois par ''derrière'' >>, a-t-il commencé.

<< Après vérification, nous avons découvert l'horreur. Son ''derrière'' était encore resté ouvert et son ventre était ballonné. Il vomissait fréquemment. Nous avons fait tous les soins possibles avec l'aide de la famille, mais il n'a pas survécu >>, a-t-il ajouté. C'est un père aujourd'hui, très abattu qui n'arrive toujours pas à se remettre de ce choc. On pourrait encore se demander les raisons d'une telle abomination de personnes adultes à l'encontre de mineurs.

C'est un témoignage terrible avec des mots crus pour emmener la population à comprendre la gravité de la situation. Beaucoup de cas ont lieu à travers le pays, mais la majorité de ces cas se résolvent à l'amiable entre les familles. Ce qui encourage les coupables à continuer leurs actes dans l'impunité. Il faut en parler afin que la loi s'applique aux coupables. N'est-ce pas ce qui réduirait ces cas récurent de viol ?

Content created and supplied by: DarymKard (via Opera News )

côte d'ivoire société

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires