Sign in
Download Opera News App

 

 

Accidents de la circulation : causes et solutions

Les accidents de la circulation endeuillent les familles et causent assez de pertes financières et matérielles. Ce nombre alarmant de victimes estimées à 1 200 tués et plus de 21 000 blessés, en moyenne par an selon les statistiques officielles constitue un souci pour les autorités. Quelles sont les causes d'une telle situation ? Que pouvons-nous proposer de réaliste pour y mettre fin sinon atténuer ?

Les causes d'un accident sont multiples. Mais nous pouvons les classer en deux catégories essentielles : les causes humaines et les causes mécaniques. Les causes humaines sont multiples : l'excès de vitesse pratiqué par les conducteurs, les dépassements dangereux, l'alcool au volant, l'incivisme traduit par le non respect du code de la route, des signalisations verticale, horizontale et même humaine, l'absence de permis de conduire, la corruption et le laxisme des agents chargés de la régulation de la circulation en ville comme sur les corridors ainsi que ceux des responsables d'auto-école. Certaines causes quand bien même elles sont humaines, n'engagent pas réellement la responsabilité des usagers, mais plutôt celle des autorités étatiques. Ces causes sont par exemple le mauvais état des routes, l'absence d'éclairage public et de signalisation, la qualité douteuse des formateurs dans les auto-écoles, les animaux errants.. .

Les causes mécaniques sont le mauvais état des pneus, des freins, des feux et des véhicules en général. A ce niveau, une panne subite peut causer un accident.

Mais un constat existe. Même s'il n'y a pas de statistiques officielles, les accidents sont en grande partie dûs aux décisions, aux actions et aux choix de l'homme.

Pour éviter ou bien réduire ces accidents dont les effets sur la société ne sont plus à discuter, nous proposons le contrôle d'alcoolémie des conducteurs tant professionnels que personnels, l'accentuation des campagnes de sensibilisation de l'OSER, la répression des corrompus et des corrupteurs, le renforcement des capacités des formateurs dans les auto-écoles, le recyclage des chauffeurs professionnels, l'implication de la gendarmerie à la SICTA pour les visites techniques automobiles, le renforcement des routes intra et interurbaines, le renforcement de la signalisation, l'application réelle du système de permis à points...

Cette liste de solutions n'est pas exhaustive. Mais une chose est sûre, avec un peu plus de responsabilité et de prudence de la part de conducteurs, les accidents seront sans doute réduits.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires