Sign in
Download Opera News App

 

 

Drame à Gagnoa : déprimé, un enseignant s'immole par le feu

Drame à Gagnoa : déprimé, un enseignant menace ses voisins à la machette et s'immole par le feu

Il se nomme D A, il est âgé de trente (30) ans et était instituteur en service à Ahizabré. Mais le drame se passe à Gagnoa, au quartier Delbo 2 où il réside, dans le Centre-Ouest de la Côte d’Ivoire.

Dans la nuit du Mardi 06 au Mercredi 07 juillet 2021, il présente des signes de dépression dans la cour commune qu'il habite. Il s'adonne à des actes de violence.

Tôt dans la matinée de Mercredi 07 juillet, avec une machette à la main, il s'attaque au propriétaire de la maison qu'il loue ainsi qu'à son voisin. Maniant mal la machette, il se blesse même avec.

Les minutes qui suivent sont dramatiques. L'enseignant rentre dans sa maison qu'il ferme à double tour. Peu après, ce sont les craquements de bûchettes d'allumettes. Il met le feu à son domicile où il s'est abrité.

Il empêche par des menaces toute personne de lui porter secours ou d'avoir accès à sa maison. C'est la tristesse; des cris de détresse dans la cour et les environs. Les Sapeurs-Pompiers sont alertés, passé le moment de surprise. C'est un homme complètement calcinés qu'on sortira de la maison.

C'est la désolation. Mourir dans la fleur de l’âge et dans des conditions horribles ! Ses voisins, ses collègues et tous ceux qui l'ont connu pleurent et se posent des questions sur cette mort.

Pourquoi D A a-t-il posé cet acte ? Qu’est ce qui n’allait pas chez ce fonctionnaire d’état ? Les interrogations fusent.

Ah l’école ivoirienne, si le choc ne vient pas des élèves, il vient des encadreurs ou du ministère. La nouvelle ministre a vraiment beaucoup à faire pour l’excellence dans son département. Pas seulement la ministre mais les syndicats également.

Je rappelle que l’élection à la Mutuelle générale des fonctionnaires et agents de l'État de Côte d'Ivoire (MUGEF-CI) est au cœur des débats en ce moment. J’en appelle donc à MM. Mesmin Komoé, Zadi Gnagna et tous les autres candidats. Penchez-vous s’il vous plait sérieusement sur le cas de vos syndiqués.

Dans un rapport de l’Onu publié la semaine dernière, l’organisation internationale indiquait que 70 % des africains préfèrent travailler dans le secteur public.

Comment comprendre donc qu’un instituteur puisse se donner la mort alors qu’il occupe un poste envié et est sensé vivre dans de bonne condition ? Bref y a beaucoup à dire sur ce drame.

Que l’âme de DA repose en paix !

Content created and supplied by: areli (via Opera News )

gagnoa

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires