Sign in
Download Opera News App

 

 

Lakota: vive tension dans le village de Diekolilié depuis hier lundi, voici ce qui se passe

Photos archives/ Depuis hier lundi, des villageois en colère mettent en garde les autorités

Le village de Diekolilié qui est un regroupement de quatre villages, est situé dans le département de Lakota, région du Loh Djiboua. Depuis hier lundi 23 mai, la tension est vive dans ce village, et la colère des populations monte. Pour cause, le chef central du village de Diekolilié Monsieur Adjehi Bernard et trois autres fils du village ont été arrêtés par la gendarmerie puis mis en garde à vue sur instruction du Procureur du Tribunal de la ville.

 Selon un habitant du village avec qui nous avons échangé au téléphone dans la soirée du lundi, cette arrestation du chef et de ses compagnons serait parti d'un problème qui concerne la dénomination du village de "Diekolilié". En effet, un des quatre villages ne serait pas partant pour le nom " Diekolilié". Il préfère plutôt le nom " Dieko" que refuse les autres. Simplement parce que ce nom est déjà porté par le Canton et la Tribu. 

Sur cette question qui fait monter déjà la tension, le Sous-préfet qui devrait amener les villageois à trouver un terrain d'entente sur le nom, aurait pris partie pour le seul village contestataire : " On veut contraindre la majorité à accepter le choix de la minorité. Nous disons Non", a confié un habitant. Cette prise de position fâche les villageois de Diekolilié :

C'est dans cette atmosphère tendue que dans la journée d'hier lundi, sur convocation de la gendarmerie en collaboration avec le Sous-préfet, le chef central de Diekolilié M.Adjehi Bernard, accompagné de Gnemé Gnaziabe( le porte parole du chef), Dally Hervé ( président des jeunes du quartier Gobabré) et Gbliga Stéphane ( responsable des jeunes auprès du Chef), sont allés répondre à la convocation. Convocation adressée suite au mauvais rapport fait au sous-préfet par un membre de sa délégation allée le représenter à une rencontre tripartite qui a eu lieu à Diekolilie. Cette rencontre avait pour objectif d'amener les villageois à trouver un terrain d'entente. 

Face au refus du rapporteur de la réunion de faire connaître le contenu de son rapport, quelques échauffourées ont eu lieu entre les émissaires du sous-préfet et les villageois qui ont tenu à savoir ce qu'avait noté le rapporteur du sous-préfet. 

A son retour auprès de son patron, ce rapporteur aurait annoncé (avec un certificat médical à la main) qu'il a été brutalisé par les villageois qui ont réussi à le blesser gravement à l'épaule. Ce que nient les villageois. Selon le récit de notre informateur, le chef et trois des noms sur les six, sont allés repondre à la convocation de la gendarmerie. Une fois là, ils ont été conduits illico au Tribunal où le Procureur a ordonné leur arrestation" a raconté cet habitant sur place. C'est cette goutte d'eau qui a fait deborder le vase et qui a susciter depuis hier la colère des populations.

En attendant d'avoir les différentes versions des autorités citées, la tension serait très vive et perceptible dans le village. Des éléments de gendarmerie auraient été déployés en grand nombre à Diekolilié pour faire maîtriser la situation . Nous y reviendrons.

JT

Content created and supplied by: Jose_Teti (via Opera News )

Diekolilié Lakota

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires