Sign in
Download Opera News App

 

 

Il vole 800.000 frs dans une agence de mobile money : en sortant du magasin il croise le propriétaire


Konan, citoyen ivoirien de 33 ans domicilié à Yopougon Toit rouge, fait longtemps ses enquêtes à propos d'une certaine Agence orange money dont le propriétaire est son concitoyen du nom de Koné Mamadou. Le 14 novembre 2021, voyant que l'Agence orange money est fermée avec personne à l'intérieur, Konan passe à l'offensive. Il fracture la porte du magasin, s'y introduit et ramasse tout l'argent qu'il trouve dans la caisse. À sa sortie, malheureusement pour lui, il croise le chemin de Koné Mamadou dans le couloir, le propriétaire de l'Agence qu'il vient de cambrioler.

- Toi, que fais-tu ici ? D'où viens-tu ? lui demande Mamadou.

- De nulle part, laisse-moi passer.


Koné Mamadou soupçonnant quelque chose d'intriguant, il coince Konan au mur, le maintenant au ''marquage''. Il veut d'abord vérifier que son magasin est demeuré inviolé en son absense, avant de laisser partir celui pour qui il a ce flair de blairer quelque chose de malsain. Il trimbale le jeune homme jusqu'à son agence Orange money où il fait le constat de l'effraction de son magasin et de la disparition de sa recette.

- Je savais qu'il y avait quelque chose qui clochait, s'exclame-t-il. C'est toi qui as cassé mon magasin et volé mon argent ! J'avais 800.000 francs et des jetons ici au moment où je partais. Tu as tout pris !


Konan se débat comme il peut. Mais il est tenu en respect par le propriétaire de l'agence qui ne lâche rien. Finalement les deux hommes se retrouvent dehors alors que Mamadou est en train de tenter d'introduire sa main dans la poche de son voleur pour voir si ce dernier n'y a pas caché son argent. Konan ne se laisse pas faire. La lutte se poursuit.

- Au voleur ! crie Mamadou.

De jeunes gens dont des apprentis-gbaka viennent lui prêter main forte. Certains d'entre eux tabassent Konan. Enfin ! Mamadou parvient à mettre sa main dans la poche de son voleur et à y retirer 400.000 francs. Konan balbutie sur l'origine de cet argent. La Police du 17ème arrondissement patrouillant par là, le voleur est conduit au commissariat où il reconnait son forfait. Après sa mise sous mandat de dépôt le 17 novembre, il passe en jugement au palais de justice le mercredi 24 novembre. Devant les juges, il reconnait avoir volé Mamadou, mais nie la somme suggérée par ce dernier :

- Je n'ai pas volé 800.000 frs comme le plaignant tente de le faire croire. J'ai bien compté ce que j'ai volé au moment où je mettais la main dans la caisse. C'était 400.000 francs et poussières !


Sont-ce les jeunes apprentis-gbaka venus aider Mamadou dans sa prise, qui ont plongé la main dans la poche du voleur pour lui voler 400.000 francs à l'insu de celui qu'il prétendraient aider ? La présidente du jury estime que c'est au prévenu de supporter les pots cassés. Elle condamne Konan donc à 18 mois de prison, à une amende de 100.000 francs ainsi qu'à payer le reste de l'argent manquant à la recette écorchée du plaignant.


Louis-César BANCÉ



Content created and supplied by: LouisCésarBANCE (via Opera News )

. konan koné mamadou orange money

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires