Sign in
Download Opera News App

 

 

Venu à l'aventure à Abidjan pour faire fortune, un nigérien de 19 ans est menotté par la Police


Pour la première fois de sa vie, Amadou, un nigérien de 19 ans, quitte son pays le Niger, en s'aventurant en Côte d'Ivoire, espérant y faire fortune comme bon nombre de ses amis qui lui ont fait un écho favorable de leurs expériences abidjanaises. Le jeune garçon arrive à Abidjan en début Avril 2021 et se met à ''djôssi'' en tant que pousseur de brouette. Quelques jours seulement après avoir fait le ''pousse pousse", ayant réussi à économiser un peu d'argent, il change d'activité et devient marchand ambulant. Le courageux jeune homme ne perd vraiment pas de temps ! Mais à peine se promène-t-il dans les rues d'Abidjan, faisant aussi les Feux tricolores pour vendre ses montres, ses horloges ainsi que divers accessoires, qu'Amadou se fait arrêter un matin, menotté par des agents de maintient de l'ordre. Il lui est reproché de faire un commerce anarchique, une vente sauvage, sans qu'aucune contrepartie ne soit versée à la mairie et par ricochet à l'État de Côte d'Ivoire. Passé en jugement au tribunal ce 26 Avril, Amadou a été interrogé par le juge :

- Quel travail faisais-tu au Niger avant de venir en Côte d'Ivoire ?

- Au Niger je surveillais les bœufs.

- Et quand tu es arrivé ici on ne t'a pas dit que le commerce de rue est interdit ?

- Je ne le savais pas.

- Ah non, tu ne peux pas vendre sans donner en contrepartie ne serait-ce que 10 francs à l'État ! C'est avec ça qu'il construit les ponts, les routes, et travaille au développement du pays. Mais toi tu ne peux pas vendre et empocher tout l'argent toi seul ? Le pays gagne quoi dans ça ?


Amadou a imploré la clémence du jury, en pleurs, promettant qu'il cherchera à se mettre en règle s'il obtient la faveur de la liberté. Le procureur a demandé sa condamnation à 6 mois de prison avec sursis. Le jury a finalement tranché, lui faisant écoper de 3 mois de prison assorti de sursis, et 50.000 francs d'amende.


Pas de chance pour l'aventurier. À peine il commence l'aventure à Babi qu'il passe par un pèlerinage à la MACA ( Il y a fait cinq jours avant sa comparution )... C'est aussi cela l'aventure. Il en sortira forgé, et un jour, lorsqu'il deviendra quelqu'un, il racontera au monde ce qu'a été son parcours avant de devenir le boss qu'il aura réussi à devenir. C'est tout le mal que les Ivoiriens lui souhaitent.


Louis-César BANCÉ

[email protected]



Content created and supplied by: LouisCésarBANCE (via Opera News )

côte d'ivoire niger

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires