Sign in
Download Opera News App

 

 

Séguéla : le DR de l'environnement fait enlever un produit hautement toxique de la décharge

Localité aurifère, c'est dans la clandestinité que certains orpailleurs utilisent le cyanure de sodium pour le traitement de métaux précieux notamment de l'or. Cette substance hautement toxique est à l'origine de la mort d'un chauffeur de taxi-moto, le lundi 10 octobre 2022 au PK7 sur l'axe Séguéla-Kouégo.

En effet, la victime, après avoir pris un chargeur de trois sacs d'environ cinquante kilogrammes chacun, avait emprunté une voie non homologuée, assurément pour échapper à la vigilance des forces de l'ordre. Mais chemin faisant, elle serait confrontée à la pluie. Après donc une couverture de fortune du dangereux produit, l'eau va entrer en contact avec le cyanure de sodium provoquant une réaction qui va s'avérer mortelle pour le conducteur dans les instants d'après. Son corps sans vie va être découvert à quelques pas de son chargement par des riverains. Ces derniers vont alerter les forces de l'ordre de la découverte macabre.

Les autorités administratives saisies de cette situation, ont donné ordre à la direction régionale de l'environnement et du développement durable de procéder à la ''sécurisation'' de la substance hautement toxique avant que les services qualifiés à la matière n'en prennent le relais.

C'est chose faite depuis le samedi 3 décembre 2022. Sous la supervision du Directeur Régional de l'environnement et du développement durable, Ano Landry Konin, des éléments de la Brigade de Gendarmerie Nationale et des Sapeurs pompiers civils de la capitale régionale du Worodougou, Séguéla, une équipe du Centre ivoirien d'antipolution (Ciapol) et du cabinet Envipur, venue de capitale économique de Côte d'Ivoire, étaient sur le site de la décharge de Séguéla. Cette équipe de professionnels a enlevé les sacs du produit hautement toxique enfouis dans le sol de la décharge de la ville. Elle l'a emporté à Abidjan pour sa destruction.

A toute fin utile, le DR Ano Landry Konin a saisi notre plume pour passer un message à la population notamment aux transporteurs <<d'être vigilantes vis-à-vis des produits qu'ils transportent clandestinement. De ne pas se faire complices des orpailleurs et de dénoncer aux forces de l'ordre tous les mouvements suspects car cela y va de la santé de tous>>.

ANGRA Lazare

Content created and supplied by: ANGRALazare (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires