Sign in
Download Opera News App

 

 

Journée Mondiale de l’Habitat/ Bruno Koné: "Le gouvernement a pleine conscience des nombreux défis à relever"

Le ministre de la construction, du logement et de l'urbanisme Bruno Koné a donné la position du gouvernement le  lundi 04 octobre 2021,  lors de la commémoration de la 36e journée Mondiale de l’Habitat.  Cette Journée a également pour objectif, d'alerter la communauté internationale sur la responsabilité collective qui est la sienne, de veiller à l'avenir de l'Habitat Humain. La journée mondiale de la l'habitat met en lumière le rôle central que nos villes et nos communautés jouent dans la réalisation des objectifs de développement durable.

Selon une tradition qui remonte à 1985, les Nations Unies célèbrent la Journée Mondiale de l'Habitat, le premier lundi du mois d’octobre de chaque année. Cette célébration permet à tous, en particulier aux décideurs gouvernementaux, de réfléchir à l'accès de tous les humains à un meilleur cadre de vie et au droit fondamental pour tous, de vivre dans un logement décent.

Pour le ministre  Bruno Koné, le thème de cette 36è édition de la journée mondiale de l'Habitat « Accélérer l’action urbaine pour un monde sans carbone » sonne aussi et surtout, comme une interpellation à mener des actions urgentes et une invitation à lutter contre un certain nombre de phénomènes de la pollution atmosphérique, qui constitue une agression quasi-permanente pour le citadin, de l’augmentation de la température terrestre, qui provoque, entre autres, la montée du niveau des eaux et la croissance du nombre d'événements climatiques violents tels que les inondations, les sécheresses ou les tempêtes, qui engendrent malheureusement de nombreuses pertes matérielles et en vies humaines.

"Le Gouvernement, qui a pleine conscience des nombreux défis à relever, s’emploie à faire face à ces faiblesses. C'est ainsi que depuis 2012, des travaux d’envergures sont entrepris pour résoudre de manière durable, le déficit en logement sociaux, afin de mettre fin aux occupations anarchiques des espaces urbains dangereux et à la prolifération des quartiers précaires, véritables nids d'insécurité et d'insalubrité". A-t-il rassuré 

Enfin, Bruno Koné a indiqué dans son discours que l’étalement de la ville et l’éloignement des zones d’habitat et des zones de production, engendrent une intensification des déplacements des populations et imposent des moyens de locomotion émetteurs de quantités importantes de co2.

Edmond kouassi ( Eddydy)

Content created and supplied by: Eddydy (via Opera News )

bruno koné

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires