Sign in
Download Opera News App

 

 

Vaccination anti-Covid-19 : pris comme population cible, ce que les enseignants reprochent à l’État

Hier lundi 1er mars 2021, plusieurs ministres Ivoiriens ont pris part au lancement de l’opération de vaccination contre la COVID-19. Faisant partie de la population prise comme cible et donc visée par cette première vague de vaccination, certains enseignants expriment leur mécontentement.

Les ministres Patrick Achi, Raymonde Goudou, Mamadou Touré, François Amichia et d'autres responsables des forces de sécurité ont reçu ce lundi au Parc des Sports de Treichville leurs doses de vaccin anti-Covid. Cette démarche vise à rassurer les populations cibles visées par cette première opération que sont les forces de défense et de sécurité, le personnel de santé et les enseignants.

Seulement, force est de constater que de nombreux grincements de dents se signalent au niveau du corps enseignant. Nombreux enseignants s’émeuvent de savoir qu'ils font partie aujourd’hui de la population considérée comme étant en première ligne et donc exposée à la Covid-19. En effet, contrairement aux corps de métier considérés comme tels et ayant reçu des primes Covid-19, les enseignants n'ont pas reçu de prime. C’est ce que certains ont donc tenu à faire savoir à la faveur de cette opération de vaccination pour laquelle ils sont touchés. « Les enseignants sont prioritaires pour la vaccination AstraZeneka hein ! Heureusement que je suis journaliste » ironise Dr. Bangali spécialiste d’histoire politique à l’Université de Daloa. Il se dit d’ailleurs pro-SpoutnikV du nom du vaccin russe. Dr. Doyakang ne va pas, pour sa part, du dos de la cuillère. « C'est maintenant que l’État de Côte d'Ivoire sait que les enseignants sont des personnes de première ligne, donc vulnérables au Covid-19 ? Venez bien nous expliquer ce revirement de considération. Sinon… » s'en plaint l’universitaire. À Bouaké, Dr. Silué fait le même reproche. « Vaccin anti-covid : Ah donc les enseignants sont une catégorie à risque ! Et pourtant, on leur a refusé la prime covid » regrette-t-il.

Rappelons que la Côte d'Ivoire est l'un des premiers pays à bénéficier des vaccins financés par le système Covax visant à fournir cette année des vaccins anti-Covid à 20% de la population de près de 200 pays et territoires participants. Le système comporte un mécanisme de financement qui permet à 92 nations ayant un niveau de développement économique faible ou moyen, d'avoir accès aux doses. Selon le « Figaro », le système été mis en place pour tenter d'éviter que les pays riches n'accaparent l'ensemble des vaccins.


Dégnimani Yéo


https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3861601760545659&id=100000876206475

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=3046926265528513&id=100006335075281

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2769857616601618&id=100007322192387

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

-Covid Covid-19

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires