Sign in
Download Opera News App

 

 

Il fait un accident et tue un motard : quand il essaye de l’aider, Il reconnaît la personne

Alors qu’il était sur la route, ce père vit la pire tragédie que peut subir un parent. Après avoir percuté un motocycliste, il sort de son véhicule pour l’aider. En se penchant sur la victime, il découvre qu’il s’agissait de son fils qui est mort deux heures plus tard.

L'article paru sur le site Santéplusmag et relayé par nos confrères de Clarin, l’histoire de ce père est glaçante. Et pour cause, après avoir percuté une moto, il s’est rendu compte que son fils la conduisait.

Ce fils est mort percuté par une voiture conduite par son père 

Si cette histoire est terrible, c’est parce que ce professeur de mathématiques s’est rendu compte qu’il a commis un infanticide involontaire. Ce père est entré en collision avec une moto conduite par son fils Juan José Kuhnle, un homme de 39 ans. Selon le rapport policier, la victime de l’accident de la route est mort à l’hôpital Samuel Robinson après avoir été heurté par la voiture de son père, Hugo Gustavo Kuhnle. L’accident est arrivé en matinée à 200 mètres de la maison familiale. Le fils était en train de retourner à l’école où il travaillait. Les conséquences d’un accident de la route peuvent être tragiques. Ce dernier a causé la mort d’une mère et de ses 3 enfants.

Le fils d’Hugo est décédé deux heures et demie plus tard

Juan avait laissé sa voiture à sa femme pour qu’elle emmène leur fille de 5 ans au jardin d’enfants. C’est après cela qu’a eu lieu l’accident. En voulant aider celui qu’il a percuté, Hugo s’est rendu compte qu’il avait blessé son fils. Ce dernier est décédé deux heures et demie après son entrée à l’hôpital. Les blessures qu’a subies l’homme de 39 ans ont eu raison de lui. « La procédure de l’affaire a été menée et le commissariat de police de Monte Caseros a ouvert une action en référé d’office » déclare le porte-parole de cette affaire. Cet homicide involontaire a ébranlé la ville de Monte Caseros, en Argentine. Parfois, nous pouvons faire un accident sans pour autant conduire vite. Cela a été le cas pour cette femme qui conduisait à 40 km/h et est décédée.

«Que la lumière éternelle brille pour lui »

Juan travaillait depuis 16 ans à l’école agro-technique « Republica de Venezuela ». Son père et sa mère étaient également professeurs. Le premier était dans le même établissement que son fils en tant que maître d’œuvre tandis que sa maman était enseignante. L’école a fermé pour rendre hommage à cet homme mort tragiquement. Le club de sport de Juan a également partagé sa compassion envers le défunt. « Nous pleurons le départ de Juan Jose Kuhnle, que l’on appelle « Juanjo ». C’est un ami et ancien membre de la Commission. Que votre mémoire reste toujours […] Et que la lumière éternelle brille pour lui » peut-on lire sur les réseaux sociaux.

Comment prévenir les accidents de circulation ?

Au volant, il est important de redoubler de prudence. Et pour cause, un mauvais réflexe peut nuire à votre vie ou à celles d’innocents. Pour éviter les accidents, il faut respecter certaines règles comme celles de ne pas boire d’alcool, de ne pas utiliser son téléphone et de ne pas prendre de médicaments qui indiquent de ne pas conduire après leur prise. En cas de longues distances, il est recommandé de prendre des pauses toutes les deux heures et de se reposer en cas de fatigue car la somnolence augmente le risque d’accidents par 8. Certaines précautions peuvent également renforcer votre sécurité comme faire attention aux conditions de circulation et la météo. Avoir une lampe de poche et une trousse de secours est indiqué en cas de problème ou d’accident avec dégâts physiques. Surveiller l’état de son véhicule est fondamental pour diminuer les risques. Ainsi, vérifier les niveaux d’huile, les freins, les pneus et les éclairages peuvent faire la différence sur la route

Content created and supplied by: Zeusscommunication (via Opera News )

samuel robinson

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires