Sign in
Download Opera News App

 

 

Fortes pluies sur Abidjan : Pourquoi certains cas de décès pouvaient être évités

(les populations dans les zones à risque telle que Boribana devraient être "déguerpies" pour éviter d'autres drames/Photo archives)

Les pluies diluviennes qui se sont abattues vendredi 22 octobre 2021, sur le district autonome d’Abidjan ont fait plusieurs pertes en vie humaine et d’importants dégâts matériels. Toutefois, certains cas de décès auraient pu être évités, si certaines précautions avaient été prises par les premiers responsables de la protection civile.

La Société d'exploitation et de développement aéroportuaire, aéronautique et météorologue (SODEXAM), dans le cadre de sa mission, produit régulièrement des notes d’informations relatives à la situation pluviométriques, qui sont à la disposition du gouvernement, et des structures en charge de la protection civile.

En effet, la structure en charge de la météorologie en Côte d’Ivoire, dans son bulletin météorologique diffusé dans la soirée du jeudi 21 octobre, annonçait des pluies parfois orageuses sur les régions du sud-est, de l’est du centre est, de l’ouest et sur le littoral dans la nuit du jeudi et jusqu’au matin du vendredi matin

Par ailleurs « Au mois de septembre 2021, les perspectives climatiques prévoyaient le début de la petite saison des pluies 2021, au sud du pays à mi-septembre. Celle - ci est prévue couvrir la période "septembre-octobre-novembre", avec un pic au cours des mois d’octobre et de novembre.

Aussi, la même étude révèle que cette année, la petite saison des pluies a des similitudes avec celle de l’année dernière.

La SODEXAM rappelle que des bulletins météorologiques sont diffusés sur les antennes de ses partenaires médias tous les jours à 6h25, 12h55, 19h55 et 20h 20 minutes, ainsi que ses supports digitaux officiels tous les jours à 6h00 », peut-on lire sur la page de cette structure, ce 22 octobre.

Ainsi, après que la structure en charge de la météorologie ait fourni les prévisions, les structures en charge de la protection civile devraient prendre toutes dispositions idoines, pour éviter un tant soit peu, que l’on ait à déplorer des pertes en vie humaine.

A cet effet, au-delà de son appel, invitant les populations à libérer les zones à risques, le gouvernement devrait réfléchir à des ‘’formules’’ à même d’épargner la vie des populations, à défaut de les déguerpir de force ou de gré des zones à risque. Car on ne le dira jamais assez, les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets.

Y.K    

  

Content created and supplied by: Y.KOBO (via Opera News )

SODEXAM

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires