Sign in
Download Opera News App

 

 

Alors que son père travaille à la cellule anti-drogue, un jeune ivoirien arrêté pour consommation


Un jeune ivoirien de 22 ans a été arrêté à Yopougon le 30 Mars 2021 pour détention de cannabis en vue de la consommation. L'ironie du sort dans son interpellation est que son père est une haute autorité de la cellule anti-drogue du pays. Passé en jugement au tribunal le lundi 12 Avril 2021, le prévenu a brandi l'identité de son père pour assurer sa défense :

- Madame la présidente, mon père travaille à la cellule anti-drogue, alors comment je peux en consommer ? Je ne reconnais pas les faits qui me sont reprochés.

- Comment s'appelle votre père ?


Il révèle l'identité de l'autorité à l'État civil, un nom qui semble bien connu des Policiers présents dans la salle, au regard du hochement de têtes de certains.

- Mais vous avez déclaré dans le PV que vous souffrez de tuberculose et que c'est du cannabis que vous fumez pour atténuer votre douleur !

- Je n'ai pas dit ça madame.

- Si on vous montre du cannabis, vous saurez ce que c'est ?


Il bégaie avant de bondir :

- Je vous ai dit que mon père travaille à la cellule anti-drogue. Je vous redis son nom... Donc avec son travail je ne peux pas dire que je ne connais pas le cannabis. Mais la chose qui est vraie est que je n'en consomme pas.

- Votre père sait que vous avez été arrêté ?

- Oui.

- Vous dites que vous êtes innocent. Si vous l'êtes vraiment, il aurait témoigné pour garantir votre crédibilité ! Pourquoi il n'est pas là ?

- Il travaille beaucoup, il est très occupé.

- Et votre maman ?

- Elle a dit qu'elle allait venir mais elle n'a sûrement pas eu le temps...


Quand le policier qui a interpellé le prévenu passe à la barre pour son témoignage, le candidat à la MACA devient de moins en moins confiant. L'homme en tenue est formel : il l'a arrêté le 30 Mars près d'un fumoir non loin du 16ème arrondissement de Yopougon, en flagrant délit d'achat de cannabis en vue de la consommation.


L'absence des parents du prévenu intrigue le public. Est-il un consommateur invétéré exacerbant ses parents au point où ils ne veulent pas se mêler de son dossier ?


Après un procès renvoyé au mercredi 14 Avril 2021, le jeune garçon a été condamné par le tribunal à 1 an de prison sans que personne ne vît l'ombre de ses parents.


Louis-César BANCÉ

[email protected]

Content created and supplied by: LouisCésarBANCE (via Opera News )

yopougon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires