Sign in
Download Opera News App

 

 

Afrique: quel chef d'Etat pour aborder l'épineux problème des jeunes qui vont mourir sur les eaux ?

L’Afrique continue de mourir sur les eaux de la méditerranée et aucun président africain et même l’union africaine pour se pencher sur cette pandémie qui ravage les bras et les cerveaux valides du continent.

On continue de nous montrer des images d’horreur, des corps sans vie sur les plages européennes; rien que des jeunes africains qui ne croient plus en leur chance locale et qui croient que leur bonheur, se trouve en occident. Ils meurent depuis plusieurs années et dans aucun sommet on en parle.

Dans le dernier discours du président français, il a fait remarquer que son pays manque de mains d’œuvres. Et de manière subtile, il va ouvrir les portes de son pays pour encore vider l’Afrique et aucun chef d’état africain pour mettre le doigt sur ce qui tue plus que le Coronavirus.

Pensent-ils que si c’étaient des blancs qui mouraient comme ces noirs, l’ONU et l’UE n’allaient pas pousser à des réunions et colloques pour trouver des solutions ? Mais ce sont des noirs africains donc, rien à voir, circulez!

Aucun pouvoir africain n’offre une perspective rassurante à ces vagues de jeunes qui vont se suicider sur les eaux et chez les arabes.

Les jeunes africains n’aiment plus leur pays. Ils cherchent des eldorados. Certains, surtout dans l’espace francophone, se disent que c’est la France qui a colonisé leur pays, alors leur destination principale, c’est bien ce pays. Pourquoi ces chefs d’état africains ferment leurs yeux sur ce crime contre l’humanité ? Les jeunes qui fuient la misère qui n’est pas prête de se faire solutionner, pouvaient servir de bras valides et de cerveaux pour le développement de ce continent.

L’Afrique se meurt et à cause de l’insouciance de certains de ses dirigeants, elle se discrédite. La jeunesse africaine fait vraiment pitié, elle n’a aucun responsable pour plaider ou venger sa cause et elle tourne en rond. Le seul chef d’état qui en parlerait pour montrer sa solidarité à ce fléau, son nom sera inscrit dans le livre de vie de ce continent.

Nous rappelons ici que les jeunes africains meurent sur les eaux et dans les pays arabes. Quel est ce chef d’état qui se donnera la peine de plaider leur cause tout en créant chez lui les bases rassurantes d’une vie meilleure ?

On pouvait donner peut-être des chiffres, mais c’est au quotidien qu’ils meurent. D'ailleurs l’Italie ne cesse de crier son ras-le-bol. Puisque l’union européenne n’a aucun intérêt à ce crime, ce n’est pas elle qui inviterait les chefs d’état africains à en parler.

La jeunesse a encore du chemin. Quand on lui dit qu’il n’y a rien dans ces pays, elle vous demande: s’il n’y a rien, que font les noirs qui y habitent ? Les eaux et les arabes se comportent comme dans les temps anciens et qui continuent de pratiquer la nouvelle forme de colonisation ou d’esclavage moderne. Combien faut-il pour éveiller les consciences ? Pitié !

                                                  Joël ETTIEN

Content created and supplied by: BusinessActuality (via Opera News )

afrique

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires