Sign in
Download Opera News App

 

 

Libéralisation ou libertinage : une bourde de Yves de M'Bella, passe mal chez de nombreux Ivoiriens


Depuis la libéralisation de l’espace audiovisuel en Côte d'Ivoire, de nouvelles chaînes ont désormais droit de cité. Au nombre desquelles figurent la Nouvelle Chaîne Ivoirienne (NCI). Mais tout cela ne va pas sans remontrances.

Depuis le lancement officiel de ses programmes en décembre 2019, la Nouvelle Chaîne Ivoirienne (NCI) a su capter l'attention de nombre de téléspectateurs par ses programmes variés et souvent ludiques. En absence de Cheick Yvhane en vacances, Yves de M’Bella anime par exemple la « Télé d'ici ».

C’est justement l’émission de ce lundi 30 août qui passe mal chez de nombreux Ivoiriens depuis ce lundi soir. L’invitation d'un individu s'étant illustré dans des actes intimes non consentis sur le plateau de la « télé d'ici » est l’événement qui irrite plus d'un. Ensuite, certaines questions de l’animateur ont été jugées trop osées.

Sur la toile, des blogueurs, influenceurs et plusieurs autres acteurs se sont mobilisés pour condamner ce libertinage. Lundi soir, l’avocate du web à la Word Wide Web Foundation Nnenna Nwakanma a déclaré avoir saisi la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA). Par ailleurs, à analyser les avis des uns et des autres, elle n'est pas la seule à avoir été offusquée.

D'autres acteurs non moins importants ont exprimé leur agacement. F. K, élu local à Issia n'arrive pas à comprendre comment peut-on inviter un tel personnage à la télé, « lui fournir un mannequin grandeur nature comme victime, et lui demander de simuler » ses agissements répréhensibles . « Le parcours de ce gars est jonché de bad buzz du même genre. C'est un habitué. Je crois même que la chose a été pensée sciemment pour produire cet effet », regrette pour sa part l’historien B. N. de l'Université de Daloa.

Et pourtant, des signaux d’alarme ont été émis. Pas plus tard que ce dimanche, le sociologue Zahui Valentin attirait l’attention de Évelyne Deba sur la nature des personnes à qui les médias déroulaient le tapis rouge. C’était donc, à la faveur de l’émission « NCI 360 » du dimanche 29 août. Et la réaction du sociologue se rapportait à l’analyse du cas Al Moustapha.


Dégnimani Yéo

Content created and supplied by: Dégnimani_Yéo (via Opera News )

côte d'ivoire ivoirienne nci yves de m'bella

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires