Sign in
Download Opera News App

 

 

Journée nationale de la paix (JNP) : Les Victimes veulent des garanties de non répétition

Kanté Lassina Pca de COVICI.

La 25è édition de la Journée Nationale de la Paix (JNP) commémorée ce lundi 15 novembre jour férié, est l'occasion pour les victimes des différentes crises politiques de faire leur plaidoyer. Par la voix de Kanté Lassina, le président du conseil d'administration de la Confédération des organisations de victimes des crises ivoiriennes (COVICI), elles ont corsé leurs demandes. Ci-dessous le plaidoyer de la COVICI.

Aujourd'hui 15 Novembre 2021, la Côte d'Ivoire célèbre la 25ème journée nationale de la Paix autour du thème "La Côte d'Ivoire face aux défis de la Cohésion Nationale et de la Paix".

Cette journée est pour nous, victimes des crises survenues en Côte d'Ivoire, l'occasion de jeter un regard sur les progrès réalisés et sur le travail qu'il reste à accomplir pour garantir la non-répétition des violences passées et ainsi Crécy un avenir plus pacifique et une Paix durable pour la Côte d'Ivoire.

Pour nous, victimes des crises survenues en Côte d'Ivoire, la construction et la consolidation de la Paix dans un Etat post-conflit passe nécessairement par la reconnaissance officielle du viol des droits des victimes; la recherche de la vérité et la préservation de la mémoire collective; Ia justice pour les victimes et la réparation des torts subis ; La répression des crimes commis et la punition des auteurs ainsi que la prévention de la commission de nouveaux crimes , Cela pour contribuer à une réconciliation vraie et plus qu'une coexistence pacifique, à une paix solide et durable.

La Confédération des Organisations de Victimes des Crises Ivoiriennes (C.O.VI.C.I), tout en saluant les efforts fournis par le gouvernement pour apaiser le climat social et soulager les victimes, constate que beaucoup reste à faire quant à : 1) l'accès des victimes à la vérité sur les crises qui ont mené à l'instabilité et aux violations des droits de l'Homme; 2) l'identification, la poursuite et la punition des auteurs des crimes; 3) la réparation des torts causés aux victimes ; 4) et les garanties de non-répétition. C'est pourquoi, saisissant l'occasion de cette journée, la Confédération des Organisations de Victimes des Crises Ivoiriennes (C.O.VI.C.I), voudrait réitérer son appel au gouvernement et à tous les acteurs politiques à agir ensemble autour d'un projet social de Paix. Cela, par l'identification et la favorisation des facteurs de Paix parmi lesquels :

1) L'implication des victimes des crises survenues, dans la conception, la mise en œuvre et l'évaluation des initiatives de renforcement de la cohésion sociale et de consolidation de la Paix en Côte d'Ivoire ;

La consultation des victimes des crises survenues, dans la conception des mesures de réparation gouvernementale en vue d'un meilleur traitement du passé violent;

3) Le vote de la loi portant sur la notion de victimes et les modalités de réparation ;

4) La gratuité et la facilitation des actes indispensables à la réparation des victimes;

5) L'octroi d'une rente viagère aux blessés rendus invalides;

6) Le renforcement des actions de sensibilisation à la culture de la Paix et à la non-violence adressées aux militants des partis politiques et aux cybers activistes ivoiriens;

7) L'Accompagnement des organisations de victimes dans leurs activités de soutiens psychologiques, de sensibilisation à la Paix et à la prévention des conflits, ciblant les victimes des crises survenues en Côte d'Ivoire.

Haity

Content created and supplied by: Haity (via Opera News )

côte d'ivoire lassina pca

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires