Sign in
Download Opera News App

 

 

Viol d’une institutrice à Sandégué / Zadi Gnagna très remonté : "Un tel fait ne peut rester impuni"

(La ministre Mariatou Koné, en charge de l'éducation nationale et de l'alphabétisation/photo Archives)

Depuis quelques jours, un acte abominable commis sur une enseignante, suscite la colère des enseignants, qui n’en reviennent pas. Indignés, ils ont donné à maintes reprises de la voix. Et avec eux, les populations condamnent véhément ces comportements déshumanisants.

En effet, une institutrice aurait été violée dans le village de Sandegué, a-t-on appris.  Selon des sources, cette barbarie serait l’œuvre de villageois.

Dans une communication rendue publique ce samedi 9 octobre 2021, le président de la plateforme des syndicats des fonctionnaires, Théodore Gnagna Zadi, vient de réagir. Il condamne cet acte barbare, et remet au goût du jour, la problématique de l’insécurité des fonctionnaires.

« C'est avec consternation et indignation que j'ai appris le viol d'une institutrice par des villageois à Sandégué, il y a quelques jours.

Je condamne avec force cet acte barbare qui remet au goût du jour, le problème de la sécurité du fonctionnaire dans l'exercice de sa mission de service public.

Un tel fait ne peut rester impuni. Je voudrais donc inviter les autorités administratives et judiciaires à sévir avec fermeté », a-t-il martelé sur sa page.

Par ailleurs, il a exprimé toute ma compassion à la ‘’camarade’’, et lui a souhaité un prompt rétablissement.

Y.K

 

 

Content created and supplied by: Y.KOBO (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires