Sign in
Download Opera News App

 

 

Nigeria : Vingt- cinq "brouteurs" meurent tragiquement dans un restaurant, voici les faits

Plus de vingt- cinq personnes qui étaient à une partie de jeu de " brouteurs" dans un hôtel sont mortes après avoir manger de la viande servi dans l' hôtel au Nigeria.

Alors qu' Otunba Damilare le directeur général du complexe hôtelier réagissait, il a révélé que l' allégation était un mensonge et que les gars ont célébré la fête ce jour- là, leur tueur a empêché certaines personnes d' entrer dans l' hôtel, après avoir tué le garde de la sécurité.

La direction de l' hôtel a pris l' affaire en main et a informé les autorités afin de procéder à des arrestations, elle a ensuite inculpé le tribunal pour qu' il rende un jugement à leur égard vu que la réputation du complexe hôtelier est en jeu.

Après que certaines des personnes qui ont participé la tuerie ont vu leurs collègues, ils ont finalement approché le directeur de l' hôtel et lui ont demandé de retirer l' affaire du tribunal, mais la direction leur a dit que ce n' était pas possible car ils avaient déjà dépensé 4. 000. 000 fcfa pour l' affaire.

Les coupables ont alors choisi de gâcher le nom de l' hôtel en le répandant sur le filet disant que le personnel de l' hôtel a servi de la viande empoisonnée tuant 25 personnes en particulier des clients.

Cependant, pour la course aux rumeurs certains personnes affirment que cinquante personnes sont déjà mortes dans le passé pour avoir manger de la viande dans le même complexe hôtelier. Cette affirmation qui est sensé redonner un autre sens à l' enquête n' a pas été prise en compte.

Damilare a allégué qu' après le combat de la semaine dernière qui a conduit a la pertes de ses 25 clients " brouteurs" , les garçons leur devaient encore 3. 000. 000 fcfa qui jusqu' à présent n' a jamais été payé ne sachant pas qui encaisser.

Malgré cet incident de nombreux clients les fréquentent toujours et l' hôtel reprend vie Malgré les rumeurs.

Content created and supplied by: Coulbas (via Opera News )

nigeria

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires