Sign in
Download Opera News App

 

 

Afrique : accusés d'adultère, voici le sort réservé aux amants .

Il est difficile de prendre pour agent comptant tout ce qui se diffuse sur les réseaux sociaux. Entre montage vidéo et texte purement diffamatoires, les fakenews rythment les informations.

La diffusion récente d'une vidéo sur le compte visiblement d'un groupe spirituel montre une scène qui ne laissera personne indifférent.

En effet, dans cette vidéo, on est confronté à une scène rocambolesque. Où , deux individus subissent des coups de fouets d'une application déconcertante. Couché sur le ventre et contre un banc , un flageleur s'applique avec véhémence à infliger des coups sur les fesses de deux individus jusqu'à faire tomber , très souvent, le banc. Sous le regard de quelques personnes témoins de la scène, et certainement concernés par l'affaire, tour à tour , les deux amants sont copieusement punis par les foudres des coups de fouets, jusqu'à ce que cris, pleurs et supplices s'en suivent. L'un des bourreaux est en tenue de soldats.

Les tenants de chocottes paraissent très confiants et semblent bien faire leur travail. La séance de chocottes s'accompagne de quelques tentatives d'explications entre les mis en cause et les gens chargés d'appliquer la loi de la flagellation.

Cette scène, comme le montrent les commentaires , se seraient déroulés en Guinée, pays qui a acquis son indépendance, le premier en Afrique de l'ouest Francophone. En fait, les deux individus punis seraient accusés d'adultère. La femme et son amant subissaient sous les coups violents, la peine prévue peut-être dans la circonstance.

On s'interroge toujours l'efficacité et la légalité d'une telle justice. Les avis divers continuent d'animer cette publication et chacun trouve ses arguments.

Content created and supplied by: Kadhondelatte (via Opera News )

afrique

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires