Sign in
Download Opera News App

 

 

Embouteillages et accidents de la circulation à Abidjan: Quelques causes identifiées

Comme le dirait ''la souris de Nostalgie'' circuler à Abidjan n'est pas chose facile ; un vrai labyrinthe !

L'actualité ivoirienne est marquée par une large sensibilisation sur les infractions liées à l'incivisme sur nos routes ainsi que les sanctions qui pourraient en découler.

Pendant que nous y sommes, parlons d'un phénomène auquel les automobilistes et usagers de la route ne prêtent pas attention; et pourtant, une cause réelle de plusieurs dommages sur nos routes. Il s'agit du CLIGNOTANT.

Dans le monde du transport, les clignotants, ou feux clignotants sont un dispositif lumineux produisant un clignotement, émission de lumière discontinue. 

Quand il fonctionne, c’est par intermittence. Sa couleur, d’un bel orangé, le distingue des autres feux du véhicule, blancs ou jaunes à l’avant, rouges à l’arrière. Et l’oublier peut être dangereux.

En actionnant le clignotant, vous informez les autres usagers de la route de votre intention de changer de direction.

Mais à Abidjan, le constat est tout autre. Le conducteur actionne souvent son clignotant, et en même temps il s'engage. Lorsque vous l'interpelez, il répond : ''tu n'as pas vu mon clignotant ? ''

D'autres par contre ne mettent pas de clignotant et c'est quand ils finissent de tourner qu'ils le mettent en marche.

Il y en a qui ignorent carrément leur clignotant et préfèrent signaler avec la main.

Chers usagers de la route, au volant, le clignotant est le principal moyen de communiquer et de se faire comprendre des autres usagers. Il doit normalement être actionné à 30 ou 50 mètres avant de prendre un virage.

Quand vous actionnez le clignotant gauche ou droit, veuillez respecter la direction effective du clignotant signalé.

Puis, avant même de commencer votre manœuvre, il est capital de jeter un coup d'œil dans les rétroviseurs afin de s'assurer qu'il n'y ait pas de danger; car CLIGNOTER N'EST PAS LA PRIORITÉ !

Toutefois, il faut inculquer aux Ivoiriens la CONDUITE DE COURTOISIE. Une personne qui est en difficulté (fait une manœuvre), c'est en ce moment que les autres automobilistes accélèrent ou l'embrouillent avec des coups de klaxons intempestifs.

L'un des soucis majeurs que nous avons sur nos routes est que plusieurs personnes, bien qu'ayant un permis de conduire, ne savent pas du tout conduire.

Conduire ne se résume pas à faire avancer un engin motorisé, mais plutôt à faire avancer l'engin motorisé dans le respect des dispositions du code de la route.

À cela il faut ajouter le savoir-vivre qui nous impose des normes élémentaires d'interaction sociale dont la courtoisie et l'indulgence qui sont quasi-inexistantes sur nos routes.

LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE EST UNE AFFAIRE DE TOUS, ALORS SAUVONS DES VIES EN DISANT TOUS STOP À L'INCIVISME.

Content created and supplied by: Alkashi_BéniDieu (via Opera News )

abidjan

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires