Sign in
Download Opera News App

 

 

Affaire un car de la compagnie de transport MT calciné, voici les vrais raisons.

Un car de la compagnie MT est parti en fumée totalement calciné dans la journée du 18 Avril 2021 dernier sur l'axe zoukougbeu-Guessabo.

Heureusement, il n’y a eu aucune perte en vie humaine, mais un blessé à l'œil gauche du côté chauffeur.

Selon nos investigations, nous avons remarqué que cet incident est parti du pneu arrière du véhicule.

Ce qui nous a interpellé est que, parmi les bagages et autres objets sauvés, il y avait le pneu secours du véhicule qui a pu être épargné de cet accident.

En examinant ce pneu secours, nous avons remarqué que le pneu secours était dans un état inutilisable très avancé.

Pour arriver donc à une conclusion logique en se référant à l’état du pneu secours, cela pourrait nous amener à croire que les autres pneus étaient également dans le même état que le pneu secours sauvé. Sinon comment comprendre qu'un car qui sort de la gare à 6 heures et demis du matin emporte avec lui un pneu secours dégradé totalement inutilisable.

Ce pendant, par négligence certainement des responsables de la dite gare. Ils ont simplement et purement autorisés le départ du car sachant qu’il y avait soixante-dix passagers et autres agents du car à bord.

Deuxième indice.

 Selon un passager du dit car témoin de toutes la scène, nous livre ce qui s'est passé selon qu’ils ont vécu et sauvé certainement par le tout puissant Dieu de miséricorde.

Il était environ 6 heures 30 minutes quand le car a démarré de la gare, juste après qu'ont aient dépassé le corridor de la ville de Man, le chauffeur à commencé à aller à une allure très vive vraiment inquiétante, que les passagers ont commencés à s'inquiéter pour leur survie.

Ainsi, malgré tous les plaintes pour interpeller le conducteur à réduire sa vitesse étaient vaines.

Lorsque nous avons dépassé la ville de Guessabo, un passager à demandé à se soulager. C’est comme ça que le chauffeur à garé à environ trois kilomètres de la ville de Guessabo.

C’est à peine que nous sommes descendus du car que le pneu arrière a explosé. A-t-il fait savoir discrètement.

Pour résumer, en se référant aux deux indices précitées, cela pourrait être un acte de prémédité pour certainement satisfaire à des rituels, surtout que ce genre de pratique est très courant chez nous en Afrique.

Auteur Jean-valdoss. 

Content created and supplied by: poste1 (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires