Sign in
Download Opera News App

 

 

Danané : attaqués, les passagers d’une compagnie de transport frôlent la mort

La nuit du lundi 27 au mardi 28 septembre a été pour des passagers d’une compagnie de transport en commun un véritable calvaire. Ces passagers ont été au cours de leur voyage, attaqués par des individus non identifiés.

Comme tout bon jour de voyage, ils étaient tous dans la gaieté à l’idée de retrouver les siens à Danané ; ville située dans la région des Dix-Huit montagnes; dans l’ouest du pays. Ces derniers avaient quitté la ville d’Abidjan par le biais d’une compagnie de transport en commun basée ici dans la capitale, abrégée ST, pour se rendre à Danané. À l’instar de bien d’autres compagnies de transport en commun, les cars de la compagnie de transport en question effectuent également des voyages nocturnes. Par conséquent, ces derniers passagers avaient pris place à bord de l’un de leur car, qui démarra aux environ de 23 heures.

En effet, selon les informations qui nous ont été rapportées par l’un des voyageurs que nous avons pu contacter, à quelques encablures de Bangolo, à 23 heures, un événement inattendu leur fit vivre une très mauvaise expérience. Alors que le véhicule qui les transportait avançait paisiblement, le chauffeur se rendit compte que devant lui se trouvait un barrage. C’est alors que l’apprenti descendit pour enlever sur la voie les objets qui l’obstruaient. À leur grande surprise, un groupe d’individus non identifiés sortirent de la pénombre. S’en suivait alors une violente altercation entre chauffeur, apprenti et les individus non identifiés.

Selon notre témoin, Ces individus auraient brisé les vitres du car avec des pierres et fait plusieurs blessés. Il a fallu l’intervention de la gendarmerie de Bogolo pour mettre fin à leur cauchemar. De plus, c’est sous escorte des agents de la gendarmerie de Bogolo que ceux-ci ont finalement pu regagner la ville de Danané. Cependant, grâce aux enquêtes entreprissent récemment, des précisions ont été faites. Il ressort de cette enquête que les individus qui ont attaqué le car et ses occupants suite à la mauvaise interprétation du geste de l’apprenti qui ne voulait que dégager la voie, étaient de l’un des villages de Bangolo.

Ceux-ci se seraient donné pour mission de veiller sur la voie, l’entretenir et être en quelque sorte ; "des agents régulateurs" de ladite voie. Tout cela ne serait donc qu’un simple malentendu qui a malheureusement fait de nombreux blessés.

Source: groupe Danané / témoin des faits contacté

Actu-Maricerusell

Content created and supplied by: Actu-Maricerusell (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires