Sign in
Download Opera News App

 

 

CPI : pourquoi de nouvelles enquêtes en Côte d'Ivoire alors que le président a dit "plus d'Ivoiriens à la CPI" ?

Les crise ivoirienne, la politique et la CPI nous mettent dans une sorte de labyrinthe sans issu et suscitent plusieurs interrogations.

En effet, il a été annoncées de nouvelles enquêtes en vu de la crise poste électorale de 2011 qui a fait plus de 3000 mort lorsqu'on y ajoute les victimes de ce qu'on a appelé le "génocide Wê"

Pour rappel, un massacre avait été perpétré à Duékoué dans la région de l'Ouest de la Côte d'Ivoire faisant plusieurs victimes; un massacre que l'on a jugé ciblé car il avait été dirigé contre le peuple wê. En plus, dans un camps de réfugiés.

A cet effet, certains parlent de 1000 morts en une journée, d'autre parlent 300050 victimes au total.

Par ailleurs, il faut dire qu'un camps avait été accusé, jugé et acquitté pour les crimes commis lors de cette crise ; il s'agit du camps du président sortant de l'époque ; le camp Laurent Gbagbo.

Mais aujourd'hui, l'on se demande pourquoi de nouvelles enquêtes alors que, on se souvient qu à la demande de la CPI du transfèrement de Simone Ehivet Gbagbo et autres soupçonnés de graves crimes, le président Ouattara avait dit qu'il n'enverra plus d' ivoirien à la CPI.

Cependant, que révèle donc ces nouvelles enquêtes?

En outre, si aucun ivoirien ne sera transféré à la CPI ; parole du président Ouattara, que signifie donc les nouvelles enquêtes prévues ?

Un autre fait !

L'un des redoutable chefs de guerre du Mont Peko en la personne de Amadé Ouéremi qui a participé à ce génocide, suis depuis hier son procès alors qu'il est soupçonné de graves crimes commis lors des massacres de Duékoué; des crimes qui pourraient interressés la CPI.

De ce fait, L'on se demande donc pourquoi son procès alors que, la CPI vient enquêter et ses crimes font partie des crimes de la crise poste électorale.

A cet effet, si de nouvelles enquêtes sont annoncées, en même temps qu'on juge une personne soupçonnée de crimes, si d'après le président Ouattara aucun ivoirien ne sera transféré à la CPI quel est donc le but de ces nouvelles enquêtes ?

Que révèle donc le procès du chef de guerre Amadé Ouéremi alors que nouvelles enquêtes sont prévues ?

Les révélations qui y sortiront seront pour accuser quelqu'un? Parceque, au premier jour de ce procès, l'accusé s'est dédouané et a accusé des personnes et compte même dire plus.

Tant de questions nous traversent l'esprit.

Cependant, la question qui nous intéresse c est pourquoi de nouvelles enquêtes alors que le président Ouattara avait dit qu'il n'enverra plus d'ivoirien a la CPI ?

Est-ce pour relancer le procès qui attend sa fin de l'ivoirien déjà là-bas?

Et, si c est le cas ; une personne déjà jugée et acquittée peut-elle être jugée encore pour la même affaire ?

Rappelons que Laurent Gbagbo avait été jugé et acquitté pour insuffisance de preuves pour les crimes commis lors de la crise poste électorale qui à fait 3000 morts.

Notons aussi qu'il attend la confirmation de son acquittement annoncée selon la CPI pour fin Mars.

De cet fait, quelle analyse faites vous donc après lecture ?


Likez, partagez et surtout abonnez-vous pour plus d'informations.

Content created and supplied by: Papsntidiane (via Opera News )

cpi côte d'ivoire

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires