Sign in
Download Opera News App

 

 

"Avant sa mort, le juge Kouadjané m'a raconté son arrestation et le gel de ses avoirs"(Me R.Dakoury)

Le magistrat Noël Kouadjané est décédé samedi 27 novembre des suites d’une longue maladie. Après ce décès, Me Roger Dakoury, qui l’a côtoyé au tribunal d’Abidjan-Plateau et dans la vie-tous les deux originaires du Lôh-Djiboua et proches de Moïse Lida Kouassi-révèle le récit que lui avait compté le juge de siège au sujet de son arrestation le 23 octobre 2014. Selon l’ancien  président des greffiers de Côte d’Ivoire, c’est en exil au Ghana  qu’il a été surpris de voir le magistrat. Et lorsqu’il lui a demandé les raisons de sa présence sur cette terre ghanéenne, Noël Kouadjané a donné les a données dans les détails.

‘’Grand frère, après la visite que j’avais rendue au ministre d’Etat Lida Kouassi, j’étais en train de me faire couper les cheveux dans un salon de coiffure lorsque j’y avais été enlevé par des hommes armés. Direction inconnue. Mais c’est plus tard que je me rendrai à l’évidence que j’étais au sous-sol de la DST où j’ai subi un interrogatoire au sujet d’une opération insurrectionnelle contre le pouvoir en place. Surpris, je contestai avec véhémence de telles imputations sans le moindre début de preuves ’’, débuta le magistrat cité par le greffier.

Ensuite Noël Kouadjané rappela comment son épouse qui ne le voyait pas de retour s’en remit à Moïse Lida Kouassi. ‘’Mais le ministre d’Etat Lida que je venais de quitter ne pouvait se douter de ce qui m’était arrivé. D’ailleurs, quelques jours après mon enlèvement, le ministre me rejoindra dans ma cellule de la DST. Finalement nous avons été tous deux déférés au parquet d’Abidjan Plateau. Aucun compte n’a été tenu de mon statut de magistrat dont les poursuites sont rigoureusement soumises à des conditions de forme et de fond’’, précisa le juge.

Me Roger Dakoury, un frère et un ami du défunt juge Noël Kouadjané


Noël Kouadjané, ajouta, selon Me Dakoury, que le procureur prit une réquisition pour qu’on ouvre une information judiciaire contre Moïse Lida Kouassi et lui,qu’on les place sous mandat de dépôt et qu’on les interne à la MACA.  Mais le doyen des juges refusa, par motifs de conscience professionnelle de signer un mandat de dépôt contre un magistrat. Il prit la décision de le libérer mais quand le procureur l’apprit, il se mit en colère et fit de nouveau arrêter le juge Kouadjané qui s’apprêtait à regagner son domicile en compagnie de son épouse. Il fut reconduit chez le procureur où il fut rejoint par son avocat qui a dû abandonner M.Lida. Après des échauffourées juridiques, le procureur consentit enfin à le laisser repartir à la maison. Quant à Moïse Lida Kouassi, il fut placé sous mandat de dépôt.

Me Roger Dakoury rappellera que, bien qu'’il n’ait pas été mis sous mandat de dépôt, le juge Kouadjané a vu ses avoirs gelés. Pour survivre quelques temps, il a dû vendre son véhicule. Mais pour des meilleurs soins, il devrait se rendre en Europe. Faute de moyens, il ne put effectuer ce voyage sanitaire jusqu’à sa mort.

Dan Opéli

Content created and supplied by: Dan_Opeli (via Opera News )

roger dakoury

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires