Sign in
Download Opera News App

 

 

Issiaka Diaby compte demander l'exécution du mandat émis par la CPI contre Mme Gbagbo

Le Président du collectif des victimes de Côte d'Ivoire (CVCI), Issiaka Diaby, après avoir récemment réclamé, lors d'un sit-in ce lundi 10 mai dernier, l'arrestation de l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo et son ministre, Charles Blé Goudé une fois de retour au pays et demandé, dans le même temps que la justice ivoirienne exécute sa décision rendue, s'est penché sur le cas de l'ancienne Première Dame de Côte d'Ivoire, Simone Ehivet Gbagbo. Alors qu'il animait une conférence de presse, hier, lundi 17 mai 2021, à la bibliothèque nationale, au Plateau, le CVCI de M Diaby a remis en cause l'amnistie accordée par le chef de l'État Ivoirien à Simone Gbagbo en août 2018, nous fait savoir le confrère ivoirien Le Matin, dans son numéro de ce mardi 18 mai 2021.

Pour Issiaka Diaby, plus jamais de loi d'amnistie. "Les victimes m'ont demandé d'agir en synergie avec la CPI (Cour Pénale Internationale, Ndlr) pour faire exécuter le mandat émis contre Simone Gbagbo", a informé le conférencier qui a également démenti avoir reçu une lettre d'avertissement de la justice internationale. Aussi, le Cvci a dit s'opposer à une réconciliation qui se ferait "au détriment des droits fondamentaux des victimes et particulièrement de leur dignité, encore moins contre les actions de la justice", ajoute notre source.


Yannick_LAHOUA

Content created and supplied by: Yannick_LAHOUA (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires