Sign in
Download Opera News App

 

 

Violée et mise enceinte par trois frères, une fillette de 13 ans entre la vie et la mort

L'affaire du viol de ses cinq enfants(une fille et quatre garçons) par un père de famille en complicité avec son frère n'est pas encore totalement résolue par les autorités judiciaires qu'un autre cas gravissime de viol vient d'être révélé en Côte d'Ivoire

Après une tentative d'avortement forcé, une fillette de 13 ans vient de subir l'ablation de son utérus. Elle serait actuellement entre la vie et la mort dans un centre de santé à Abidjan. Mais que s'est-il passé pour qu'on en arrive à cette situation dramatique ?

L'histoire racontée par Hassan Hayek en direct sur sa page Facebook, photos et témoignage audio à l'appui, ce jeudi, 09 septembre 2021, fait état de ce que Debo(diminutif de Deborah), june adolescente de 13 ans et demi a été violée par trois frères majeurs, fils de sa patronne qui serait une responsable d'un établissement de santé. Quelques temps après avoir subi les assauts libidinaux de ces pervers, abusant de leur autorité, la jeune fille est tombée enceinte.

C'est une jeune fille visiblement mal en point et en pleur qui, dans un enregistrement audio, témoigne qu'ayant été informé de son état, l'un des indélicats fils de la maison, répondant au prénom d'Elvis, lui a préparé un mélange de Coca-Cola et de café. Il l'a ensuite forcée, sous des menaces, à boire ce cocktail abortif.

Des complications s'en étant suivies, la mère des violeurs a été informée. Celle-ci a tenté de convaincre la fille de falsifier les faits en disant qu'elle était consentante afin de supprimer l'élément délictueux (absence de consentement). Mais visiblement, cette dame ignore les dispositions du code pénal punissant le viol. En effet, selon le code pénal, les relations entretenues avec une mineure de moins de 15 ans constituent un viol même si elle y consent. C'est dire que le consentement n'est pas valable.

Ph:Dr: Avec son ONG, Hassan Hayek vient en aide aux démunis, malades et victimes de viol

C'est pourquoi "Le Vagabond de la charité" Hassan Hayeck, invite les internautes à faire une large diffusion de cette histoire afin que les autorités compétente(en l'occurrence, le procureur de la République) en soient informées avec l'espoir qu'une suite judiciaire y soit donnée.

Il convient d'indiquer que ces cas de viol sur le personnel féminin de maison sont monnaie courante. Si ce n'est le père de famille, ce sont les enfants qui abusent de ces filles (nounous, servantes, filles de ménage etc.) en position de faiblesse économique.

Une gestion rigoureuse et rigide du cas de cette jeune fille par les autorités judiciaires devrait permettre de dissuader les prochains candidats aux abus sur leurs employés de maison.

Marius K, Le_Littéraire

Content created and supplied by: Le_Littéraire (via Opera News )

abidjan côte d'ivoire hassan hayek

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires