Sign in
Download Opera News App

 

 

Vaccin covid-19 : les rumeurs sur les cas de morts supposés en Europe ont-elles été démenties ?

        Depuis quelques semaines déjà, le vaccin contre le coronavirus est disponible et la magnanimité de l’Occident l’a mis à la disposition du continent africain qui lui est si chère. Mais là où le bat blesse, c’est que les premières expériences qui ont produit des résultats suivis de grosses polémiques viennent de confirmer les pires craintes des africains qui depuis les premières heures, étaient sceptiques quant à l’efficacité de ce produit.

       Annoncée pour morte après la première dose du vaccin, Mauricette M, une femme de 78 ans, la première personne vaccinée contre le Covid-19 en France le 27 décembre 2020 serait, selon certains tabloïdes hexagonaux, bien vivante. Idem pour l’Espagne : Araceli Rosario Hidalgo, 96 ans, résidente d'un centre pour personnes âgées à Guadalajara dans la communauté autonome de Castille-La Manche, a été la première patiente à se faire vacciner contre le Covid-19 également le 27 décembre 2020. Comme pour Mauricette la française, ce moment a été immortalisé dans la presse.

       Et comme pour la française, 24 heures après sa vaccination, les réseaux sociaux annonçaient encore la mort de la bonne dame. Comme on le dirait à Abidjan, on est où là ? Ces deux cas suffisent amplement pour faire perdre le peu confiance qui vacillait déjà chez beaucoup d’africains. Et encore une fois, comme en France, la mort de la vieille dame de 96 ans a été démentie. On pourrait multiplier ainsi de nombreux cas de morts supposées et on n’en finirait pas.

     Nous croyons sincèrement qu’avec toutes ces grosses crises sur l’origine du mortel virus qui a endeuillé si effroyablement l’humanité, les africains singulièrement sont encore très loin de faire confiance à qui que ce soit. Alors, le meilleur démenti ne serait-il pas de montrer à la télévision les personnes supposées décédées, leur donner la parole pour un partage d’expérience. Qui mieux qu'un concerné par une affaire peut mieux en parler ? Autrement dit, ce n’est pas sûr que les populations se bousculent au rendez-vous de l’injection salvatrice.

              Frederic GNEZE      

 

   

Content created and supplied by: FredericGneze (via Opera News )

Covid-19

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires