Sign in
Download Opera News App

 

 

À Gagnoa, le cercueil de son frère le désigne coupable, ses amis fescistes paralysent la ville


Par Richard Gallet

Les établissements de la villle de Gagnoa sont restés clos ce mercredi 14 Avril suite à un mouvement d'humeur des élèves de la Fesci.


Après l'épisode de Dj Versailles dans lequel ce dernier a été mis à rude contribution par un balai, voilà qu'une autre affaire de mise en accusation selon les rites propres à l'Afrique défraie la chronique. Cette fois-ci, c'est un cercueil qui en est l'origine. À Gagnoa, un élève du nom de Sawadogo Boukari, coordonnateur régional de la Fesci a été tenu pour coupable dans la mort de son jeune frère. Il aurait été désigné comme responsable de la mort de son frère par le cercueil selon un rite funéraire initié par les parents le mercredi passé lors des obsèques. À la suite de cette cérémonie, le dénommé Sawadogo Boukari aurait été arrêté et déféré pour répondre de ses actes devant les juridictions du pays.


Il n'en fallut pas plus pour mettre le feu aux poudres. Aujourd'hui, mercredi 14 Avril, ses amis de la Fesci sont passés a l'acte dans le but de dénoncer l'arbitraire dont serait victime leur responsable. Ils ont ainsi délogé les élèves de la plupart des établissements scolaires de la ville obligeant du coup les écoles à fermer portes des salles de classe avant de faire mouvement vers le commissariat de police exiger la libération de Sawadogo Boukari dit "Bic rouge".

L'affaire serait entre les mains des autorités de la ville pour être analysée.


Like et laisse un commentaire 

Content created and supplied by: GALLETRICHARD (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires