Sign in
Download Opera News App

 

 

Interdiction aux taxis de rouler au gaz butane : l'Etat attend-il un autre drame pour sévir ?

Le 23 avril 2021, l'opinion nationale a été émue, voire horrifiée au sujet des passagers calcinés dans un taxi en feu, utilisant le gaz butane comme carburant, dans la commune d'Attécoubé. Des bas quartiers jusqu'au sommet de l'Etat, pratiquement tout le monde a été choqué par cet accident digne d'un film d'horreur. Aussitôt, des voix se sont élevées pour condamner l'utilisation du gaz butane par les véhicules de transport en commun, qui, semble-t-il, est interdit par la loi.

Après les grandes déclarations sous fond d'émotion, où en est-on avec l'interdiction liée à l'utilisation du gaz butane par les taxis? Le récent drame d'Attécoubé n'a-t-il pas suffi? On se demande bien ce que l'Etat attend pour sévir et faire appliquer la loi. En attendant, les passagers, eux, sont en danger de façon permanente. Car, de nombreux véhicules de transport en commun continuent de rouler au gaz butane; et les conducteurs s'entêtent à faire la sourde oreille, au péril de nombreuses vies, dans l'optique d'accroître leurs gains.

Dans un reportage diffusé la semaine dernière sur NCI, un conducteur de taxi tentait de justifier l'acte délictueux par le fait que le gaz butane reviendrait moins cher par rapport au Gas-oil. "Avec le gaz, on dépense 6 mille francs CFA alors que le Gas-oil nous revient à 15 mille francs", a-t-il révélé, avec inconscience. Ce phénomène est alarmant d'autant plus que le même reportage indique que 90% des taxis de Bonoua roulent au gaz butane, au vu et au su de tout le monde. Au-delà de Bonoua, de nombreux chauffeurs de taxis d'Abidjan et de plusieurs villes de l'intérieur, notamment Yamoussoukro, bravent l'autorité de l'Etat, en exposant les passagers au danger de mort: l'explosion des bouteilles de gaz.

Face à cette situation scandaleuse, y a-t-il un manque de volonté politique? Pourquoi laisse-t-on faire sans sévir? Attend-on des drames d'une plus grande ampleur pour faire enfin appliquer la loi et sanctionner les contrevenants? A qui profite ce désordre lié aux taxis roulant au gaz, ces "bombes ambulantes"? En tout cas, on se perd en conjectures; en attendant, le danger continue de planer sur nos routes!

THE BEST OF THE BEST

Content created and supplied by: thebestofthebest (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires