Sign in
Download Opera News App

 

 

Adjamé : C'est sale ! Pourquoi aucun plan Marshall pour sauver la commune ? (Analyse)

Ils sont rares les abidjanais de plus de vingt ans qui n'ont jamais mis les pieds dans la commune d'adjamé.

Véritable point de rencontre au cœur de la ville d'Abidjan, la commune-marché ou commune-gare voit défiler tous les abidjanais en quête d'achats,d'activités scolaires ou lucratives, les voyageurs du pays et ceux de l'hinterland et bien de touristes.

Toutefois, Adjamé demeure la commune la plus sale du district d'Abidjan avec un réseau routier des plus dégradés.

L'on est en mesure de se demander pourquoi il n'existe aucun plan Marshall du gouvernement pour sauver la commune d'Adjamé ?



Pour accéder à la commune, La patience est l'aptitude la plus recommandée à observer. De gros bouchons dûs aux stationnements anarchiques des véhicules de transports en commun communément appelés gbakas sur les chaussées et les trottoirs, à l' installation de commerçants dans tous les coins, recoins et espaces libres et parfois même sur la chaussée au mépris des règles de la circulation.

Mais aussi, au flux de plus en plus important de passagers transitant dans cet endroit pour se diriger vers d'autres communes.


Véritable hub urbain, du Carrefour liberté au Carrefour Bracodi en passant par le carrefour Renault, un embouteillage monstre vous sera servi aux heures de pointe et même en début d'après midi.

Si vous y parvenez enfin à accéder à la commune précisément au niveau du marché ou de la grande gare, c''est à la boue et aux maladies que vous devriez livrer bataille. Sans compter des voleurs de grands chemins qui y ont élus domicile et innovent chaque jour pour déposséder leurs victimes.

Adjamé n'attire pas. Adjamé n' attire plus. Pire la commune est redoutée.

Pendant les saisons de pluies, une boue opaque, visqueuse et gluante emballeront vos pieds jusqu'à ce que pliez l'échine. Il n'existe aucun trottoir accessible, tous pris d'assaut par des commerçants qui risquent leurs vies assis entre les véhicules en circulation pour gagner leurs pitances


La rue principale menant à la grande gare est quasiment inexistante. Le bitume a laissé place à des trous béants enduits de boue et d'eaux sales ( voir image ci dessous) rendant impraticable cette voie tant aux usagers, qu'aux commerçants et autres piétons.


Il en est de de même pour les voies annexes jouxtant le boulevard Nangui Abrogoua, même constat, le bitume a également disparu. Des cailloux concassés remplacent le bitume et font souffrir le martyr aux usagers .


La boue surplombe et domine toutes les ruelles adjacentes des grandes voies. Les quartiers mirador, Bracodi et autre ont perdu leurs bitumes par endroits.

Les agents de la police municipale, harassés par une lutte perdue d'avance face aux commerçants récidivistes, qu'ils chassent du trottoir, et qui reviennent aussitôt, préfèrent ne rien faire ou agir de façon circonstanciée.

Adjamé semble abandonner. Laisser pour compte. Que se passe t-il concrètement ?


Presque toutes les communes ont bénéficié d'un vaste plan de réhabilitation des voies. De gros investissements ont été effectué pour construire de nouvelles voies tant à Abidjan qu'à l'intérieur du Pays. Pourquoi Adjamé est si abandonné ?

Comment se fait-il que la commune au cœur de la ville d'Abidjan, véritable passage obligée pour rejoindre l'intérieur de la Côte d'Ivoire, les communes du sud et du nord de la ville, soit autant dégradée, sale, inaccessible et ineffable.

La question reste poser. Adjamé est tant utile à l'économie de la nation et même à l'économie sous régionale.

Pourquoi les dirigeants ferment-ils les yeux sur l'état de cette commune où atterrit environ 50% des produits vivriers du pays. Littéralement tous les produits manufacturés du pays y sont conduits pour être redistribués.

Adjamé est donc la seconde chambre de l'industrie ivoirienne.


Nous continuons à nous demander pourquoi cette commune reçoit par l'electrochoc du développement.

D'ici là, les ivoiriens espèrent un sursaut du gouvernement pour donner à Adjamé, la commune voisine du Plateau son luxe d'antan comparable au luxe moderne de ses voisines Cocody et le Plateau.


JMD

Cliquez sur suivre en haut à droite de votre écran pour ne rien rater

Content created and supplied by: JimDASSE (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires