Sign in
Download Opera News App

 

 

Divorce de Laurent Gbagbo : Cette phrase prononcée par Simone en 2018 qui a tout précipité ?

Y aurait-il une raison politique à la demande de divorce formulée par Laurent Gbagbo à l'endroit de son épouse Simone Ehivet Gbagbo ? Le journal Ivoir'Hebdo, dans une enquête publiée cette semaine, relève un détail important.

D'après le journal d'investigation Ivoir'Hebdo le communiqué de demande de divorce, initié par l'ancien chef d'État Laurent Gbagbo, comporte deux indices majeurs qui donnent des informations sur les raisons qui auraient motivé l'ancien chef d'Etat.

"Le deuxième indice est contenu dans le groupe de mots "depuis des années". En effet, les rumeurs sur la volonté de divorce de Laurent Gbagbo remontent à 2018, après la sortie de prison de Simone Gbagbo, amnistiée par le Président Alassane Ouattara, à la veille de la commémoration de l’indépendance, souligne le journal.

A en croire l'hebdomadaire d'investigation, le discours qu’a prononcé Simone, ce jour-là, a convaincu de nombreux proches de Laurent Gbagbo (et sans doute lui-même) qu’elle avait l’intention de tourner sa page politique à lui.

"L’ancienne page est tournée. Aujourd’hui, toutes choses sont devenues nouvelles. Militants et militantes, levez-vous pour la nouvelle page. On est partis sans arrêt, on est partis, on est partis ", avait déclaré Simone Ehivet Gbagbo, le 8 août 2018, jour de sa libération.

Le journal ajoute que ce discours dont les traces sont sur Youtube, a été prononcé "devant un Aboudramane Sangaré médusé qui avait dû la recadrer subtilement, en indiquant par la suite, que la priorité était la libération de Laurent Gbagbo, alors détenu à la prison de Scheveningen à La Haye."

Indiquant comme étant le premier indice du divorce, Ivoir'Hebdo annonce que le statut politique mentionné par le communiqué est une volonté de l'ex-président Laurent Gbagbo de faire "d’une pierre deux coups".

Indices

"Le premier indice est relatif au statut politique. Le communiqué validé par Laurent Gbagbo lui-même, avant sa diffusion par le cabinet d’avocats, n’a pas fait mention du statut politique par hasard. En quoi, un divorce au civil devrait être une « voie de règlement appropriée » d’un statut politique ? La volonté de faire d’une pierre deux coups, est donc manifeste.", affirme le journal.

Poursuivant Ivoir'Hebdo signifie que ce processus de divorce ne date pas d'hier. Vu que ledit communiqué le mentionne.

« Monsieur Laurent GBAGBO annonce qu’en raison du refus réitéré depuis des années de l'ex-première dame Simone Ehivet Gbagbo de consentir à une séparation amiable, au demeurant voie de règlement appropriée à leurs statuts personnel et politique réciproques, il s’est résolu à saisir ce jour, le Juge des affaires matrimoniales du Tribunal de Première Instance d’Abidjan, d’une demande de divorce », avait déclaré le communiqué de Me Mentenon.

Content created and supplied by: Ivoir'Soir.net (via Opera News )

alassane ouattara laurent gbagbo simone ehivet gbagbo

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires