Sign in
Download Opera News App

 

 

Après l'attaque des Haoussa en CI, voici ce que la jeunesse nigérienne attend de l'Etat ivoirien

Photos Archives/ Il y a quatre jours que la communauté nigérienne était prise à partie par de jeunes Ivoiriens

Cela fait quatre jours que la Côte d'Ivoire a failli basculer dans une extrême violence. Le mercredi 19 mai dernier, de jeunes Ivoiriens sont allés s'attaquer aux biens de la communauté Haoussa du Niger. Sur la base d'une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux par une cyber activité nommée Fofana Nawa qui, d'ailleurs est arrêtée par la police ivoirienne, des représailles ont été menées contre cette communauté accusée de commettre des sévissent corporelles contre les ressortissants Ivoiriens au Niger. Ce qui s'est révélé totalement faux, selon le communiqué produit par les autorités ivoiriennes. 

En effet, les dégâts dû à cette fausse information ont été énormes. L'on a déploré beaucoup de biens matériels cassés ou volés par des manifestants. Il y a aussi eu des blessés chez les nigériens. Mais ces mouvements ont été vite circonscrits par la police ivoirienne qui a déployé de grands moyens pour limiter les dégâts.

 Au moment où l'on s'attendait à une réaction proportionnée des Nigériens, ces derniers donnent plutôt une leçon de vie à la Côte d'Ivoire qu'ils ont toujours considéré comme leur pays frère. 

En effet, selon S.M.A, jeune Ivoirien homme des médias et vivant au Niger depuis plus d'une vingtaine d'année, la jeunesse nigérienne a été plutôt habitée par la sagesse et s'en remet à Dieu pour ce qui vient de se passer à Abidjan :

"Ici tout est calme. Il n'y a pas eu de représailles. En bon croyants, les Nigériens disent que c'est Dieu qui l'aura voulu ainsi . Aussi, ils sont contents que la femme par qui tout s'est déclenché soit prise. Selon les commentaires en ville, dans les groupes et entre amis, que leurs frères soient dédommagés" nous a confié cette source sur place au Niger.

José TETI

Content created and supplied by: Jose_Teti (via Opera News )

abidjan côte d'ivoire niger

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires