Sign in
Download Opera News App

 

 

Grogne contre les douanes ivoiriennes: un corridor incendié, les autorités réagissent enfin

Mar2311211420

Photo d'illustration, source: Leica et grandes idées de la vie (internet)

À Zégban, localité située dans le département de Fresco à 76km de la ville de Sassandra, le corridor tenu par les agents de la douane, de la police et de la gendarmerie a été incendié par des populations mécontentes qui y ont effectué une descente qui avait débuté par une marche de protestation. Les faits se sont déroulés le Vendredi 19 Novembre dernier au moment où Fresco et Sassandra étaient sous le coup d'une opération ville morte initiée par les différents syndicats de transporteurs et de commerçants et largement suivie par les populations.

La pomme de discorde qui a mis le feu au corridor est selon les différents responsables syndicaux de transporteurs et de commerçants avec qui nous avons échangé au téléphone, le "racket sans limite" que subiraient les commerçants et les transporteurs de la part des douaniers. "Les différentes interpellation de l'autorité depuis 2 ans afin que ce barrage qui pour nous était illégal car ne figurant pas sur la liste des 33 barrages officiels n'ont pas été entendues. Nous n'avons rien contre la police et la gendarmerie mais plutôt contre la douane qui ignore les factures normalisées que présentent les commerçants. Pour laisser passer un véhicule "Massa" il faut payer 80 mille francs et pour laisser passer un "Vario" c'est 100 mille francs sinon vous pouvez passer jusqu'à 4 heures de fouilles sur place" nous ont expliqué ces responsables.

Face à l'impuissance des autorités sur place qui jusque là justifiaient ce barrage par un enjeu sécuritaire et une volonté de la hiérarchie, les populations avec à leur tête des femmes visiblement remontées, ont mis le feu au dit corridor, mettant du coup fin aux activités de l'ensemble des forces en présence. Ce jour nous apprenons des mêmes responsables syndicaux que l'État a décidé depuis la soirée du Dimanche de la suppression officielle de ce corridor. Fallait-il attendre une journée ville morte aux multiples inconvénients économiques et un mouvement de colère avant d'accéder à la demande des plaignants ? Heureusement qu'il n'y a pas eu de victimes.

SRANKPAWA BOUAKE Mar2311211420

Abonne toi "+ Suivre", Partage, Commente et mets un like

Content created and supplied by: SRANKPA (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires