Sign in
Download Opera News App

 

 

La jeune femme amputée qui vendait de l’eau dans la rue aurait menti sur son état

Des rapports en provenance du Nigeria révèlent que la jeune fille amputée qui vendait de l’eau devenue très populaire sur la toile pour son courage aurait menti au sujet de son état. 

En effet, après avoir été sortie des griffes de la rue et convertie en mannequin, cette dernière devait avoir une aide du gouvernement de l’État de Lagos à hauteur de 25 millions de nairas pour l’aider à obtenir les soins appropriés.

Or, selon les rapports, le gouvernement de l’État de Lagos, a réalisé que la jeune femme amputée a menti au sujet de son état pour obtenir la sympathie du public alors l’aide a été refusée ou disons suspendue pour le moment.

Mary Daniel, la mère célibataire a affirmé avoir perdu une jambe dans un accident qui a tué tous les passagers, y compris ses parents, alors qu’elle était adolescente. De ce fait, Elle a ajouté que la vie était devenue difficile et qu’elle avait abandonné l’école pour se débrouiller seule en vendant dans la rue. Elle a déclaré lors d’une interview qu’elle était orpheline avec un bébé et une grand-mère âgée dont elle prenait soin. 

Son histoire a touché les Nigérians et différentes personnes lui ont fait des dons d’environ 25 millions de nairas. Cela a incité le gouvernement de l’État de Lagos à intervenir pour empêcher les criminels de profiter de sa fortune soudaine.

Cependant, le gouvernement de l’État aurait découvert des incohérences dans son histoire, rapporte The Nation. On a découvert que son père était vivant et qu’elle avait été amputée dès sa naissance, et non à la suite d’un accident.

Il a été révélé que Mary Daniel a commencé à recevoir d’étranges appels de ceux qui ont mis en scène son histoire avec des menaces de révéler la vérité à moins qu’elle ne leur donne leur part de l’argent.

Le gouverneur Babajide Sanwo-Olu l’a immédiatement remise aux responsables de la protection sociale pour enquête en présence de la police et de certains dirigeants de Kogi, qui ont attesté que son père était en vie, à la suite des révélations que son cas avait été une mise en scène.

Le commissaire de police Hakeem Odumosu a déclaré à The Nation que la jeune femme était détenue par des fonctionnaires de la protection sociale.

« La police était là mais elle a été remise à la protection sociale. Il y avait des irrégularités et des mensonges dans le récit de sa vie qu’elle a donné. On a découvert que contrairement à ce qu’elle prétendait que ses parents étaient décédés lors d’un accident qui l’avait amputée, son père était bien vivant et qu’elle avait été amputée à sa naissance. »

«On a également découvert que sa présence à Oshodi était une mise en scène. Ceux qui travaillaient avec elle ont joué sur l’intelligence des Nigérians pour obtenir des dons pour elle. Cela s’est révélé lorsque les gens ont commencé à la menacer. Elle a promis 500 000 nairas, d’autres montants pour ne pas que son histoire soit révélée».

« J’ai dû lui confier à des policiers pour éviter toute attaque contre elle lorsqu’elle se rendait à la banque. Nous soupçonnions que ces personnes pourraient la suivre. Actuellement, le gouvernement de l’État l’empêche d’accéder à l’argent. Le gouvernement ne veut pas d’une situation où des gens vont monter des histoires prochainement afin de manipuler les gens pour obtenir des dons», a dit Odumosu.

https://www.google.com/url?sa=t&source=web&rct=j&url=https://www.afrikmag.com/&ved=2ahUKEwiO1bqewKPwAhXFxoUKHcCQBJ8QFnoECAUQAg&usg=AOvVaw3HU8RWMLSbEVW6zEX0MBYE

Unteljeanmarckouassi. 

Content created and supplied by: UntelJeanMarckouassi (via Opera News )

lagos mary daniel nigeria

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires