Sign in
Download Opera News App

 

 

Voici le surnom que les flics ont donné à Ange Kessi

Le colonel Ange Kessi Kouamé n'est plus à présenter. Il est le procureur militaire du tribunal militaire d'Abidjan. Ange Kessi est dans les girons de la justice militaire quand le Président Henri Konan Bédié le nomme commissaire du gouvernement et procureur militaire d’Abidjan en avril 1999. Et depuis cette date il a traversé les régimes jusqu'aujourd'hui. Cette longévité, le magistrat la doit à son professionnalisme dans le combat qu’il mène contre l’impunité des forces de l’ordre quelles qu’elles soient, quelle que soit la situation, que les plaintes émanent de personnalités ou de simples citoyens. Pour le procureur militaire, « nul n’est au-dessus de la loi », les représentants de l’ordre encore moins que les autres.

Selon des informations relayées par le site jeuneafrique.com, en 2000, il a même refusé la réintégration de son frère aîné au sein de la gendarmerie, dont ce dernier avait été radié quatre ans plus tôt pour racket.

Le colonel Ange Kessi est un modèle d'intégrité et de loyauté.

Toujours selon le site précité « Il est clair qu’à cause du commissaire du gouvernement, les séquestrations arbitraires, les enlèvements et le racket des citoyens par les forces de l’ordre ont beaucoup baissé », confie un policier abidjanais.

Dans leur jargon, les flics le surnomment Séquoia… L’arbre le plus haut de la forêt.

Content created and supplied by: yakouser (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires