Sign in
Download Opera News App

 

 

Affrontements / Ivoiriens et Nigériens : la prétendue instigatrice "succès" aux mains de la police

La journée d'hier a été très chaude ici en Côte d'Ivoire avec des affrontements d'une violence extrême entre populations ivoiriennes et les ressortissants Nigériens.

Ces affrontements ont débouché sur d'énormes dégâts matériels et de nombreux blessés qui ont été pris dans l'étau de la grande colère des populations décidées à en découdre.

La grande question est de savoir d'où est partie une si grande colère au sein des populations ivoiriennes connues pour leur hospitalité légendaire qui attire les populations des pays limitrophes à demeurer en Côte d'Ivoire et à y fonder des activités qui fleurissent très rapidement puisque notre pays est un vaste marché de consommation.

Les populations nigériennes qui n'ont jamais été cité dans une quelconque implication dans la vie politique et sociale de notre pays se sont vues désignées brusquement comme bourreaux des ivoiriens au Niger et donc indésirable sur le sol ivoirien.


D'où est partie une telle information ?

Qui a embrasé le coeur si fragile des ivoiriens dont les blessures cicatrisent lentement ?


Eh bien selon nos sources tout serait parti d'une mauvaise interprétation d'une vidéo mettant en scène des soldats torturant des individus.

Cette vidéo devenue virale sur la toile a immédiatement été saisie par la cyberactiviste dénommée " succès " qui s'est rendue dans un marché de la commune d'Adjame en scandant à qui voulait l'entendre des propos haineux tels que : " ils sont nombreux chez nous ici et ils maltraitent nos frères chez eux, on est fatigué de tout ceci qu'ils retournent chez eux ces assassins " , " ivoiriens yakoh tu es tellement gentil que tu acceuil ton voisin mieux que ton propre frère voilà qu'aujourd'hui on tue tes enfants ".



Cette femme encourageait ses followers a en découdre avec les Haoussa sur sa page Facebook dénommée " succès " en interrogeant même certianes vendeuses ambulantes et vous pouvez encore voir la vidéo en ligne.

Immédiatement s'en est suivi des mouvements d'une extrême violence débouchant sur des violences de la journée de mercredi 19 mai à jeudi 20 mai envers les populations nigériennes à Abobo, Yopougon, Cocody, Dabou.

Ces agressions gratuites puisque la vidéo dont il est question après analyse est désignée comme un Fake news ont causé du tord à toute une communauté vivant depuis toujours en parfaite harmonie avec les ivoiriens.



C'est le lieu de saisir le procureur ADOU RICHARD et les autorités compétentes de notre pays afin de tirer au clair cette affaire qui tente a taxer notre pays de xénophobe.

Si d'aucun soutiennent que cette vidéo n'est pas celle qui a mis le feu au poudre il faut tout de même reconnaître qu'elle est à caractère négative puisque qu'elle suscite la révolte.



Aujourd'hui selon police secours cette dame est aux mains de la police pour enquête à ce sujet.

Que pensez-vous de l'action de cette cyberactiviste ?


Laissez votre commentaire et nous y répondrons

N'oubliez surtout pas de vous abonner au à notre page d'information juste en cliquant sur suivre situé en haut à droite de votre écran.


Globenews ( l'information continue)

Content created and supplied by: Globenews (via Opera News )

côte d'ivoire niger

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires