Sign in
Download Opera News App

 

 

Yop/procès de 2 élèves:le face-à-face policiers-amis des prévenus se termine entre joie et pleurs

Beaucoup d'observateurs devant le palais de justice de Yopougon à cause du procès de deux élèves soutenus par de nombreux amis


La tension était encore vive ce vendredi 26 novembre au tribunal de Yopougon où devait être rendu le verdict de deux élèves passés mercredi 24 novembre à l’audience correctionnelle des fragrants délits. Si le premier jour, la salle d’audience avait été envahie par les amis et connaissances des deux prévenus, ce vendredi, la sécurité s’y est mieux prise. Les premiers arrivés ont été admis dans la salle. Et une fois les places assises occupées, un cordon a été placé à l’entrée principale pour ne plus permettre une entrée en masse. Le nombre des agents  a été augmenté et le fourgon de la Brigade anti-émeute qui stationne habituellement au début du palais de justice côté rond-point a été placé à 5 mètres de l’entrée principale et un autre cordon de sécurité y a été formé. Alors les centaines d’autres amis des prévenus venus après par vagues dans des minicars ont été obligés de se positionner devant le tribunal face aux policiers bien en place mais très calmes.

Dans la salle d’audience, les nouveaux dossiers étaient traités les uns après les autres par un collège de juges conduit par un homme. Vers 16heures, l’audience a été suspendue. A la reprise, c’était un autre groupe conduit par une dame. C’est le groupe qui avait jugé Makagnon Dago Jean-Marc et Oka Béda Wilfried, deux élèves de terminale. C’est en leur soutien que les jeunes de Yopougon Banco2 se mobilisent au tribunal depuis mercredi passé. Cette équipe de juges est venue juste pour dire le verdict. Les deux jeunes étaient poursuivis pour détention illicite de stupéfiants pour usage et outrage à agents de police dans l’exercice de leurs fonctions.

Pour le délit de détention illicite de stupéfiants pour usage, les deux ont été déclarés non coupables pour délit non constitué. Pour le délit d’outrage, Oka a été déclaré non coupable mais Makagnon  déclaré coupable et condamné à 3 mois de prison ferme.

Dès qu’ils ont appris le verdict, les amis et connaissances qui étaient dehors étaient partagés entre joie et désolation. Beaucoup étaient heureux et ils l’ont manifesté en chantant et en dansant devant le palais. Mais d’autres étaient peinés. Un jeune, en sanglots, s'est affaissé au près d’un véhicule. ‘’C’est le grand frère de celui qui a été condamné’’, a dit un autre jeune, tentant de consoler son ami. La police a demandé à ceux qui criaient d’aller un peu loin du périmètre du palais. Ils ont couru en direction du terminus 40.  

Dan Opéli    

Content created and supplied by: Dan_Opeli (via Opera News )

yopougon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires