Sign in
Download Opera News App

 

 

Ouéremi condamné à vie, les ex-chefs rebelles cités sont menacés à vie par un procès

Amadé Ouérémi dans sa tenue militaire FRCI


Pour Amadé Ouéremi, ce sera la prison à vie. Mais pour les personnes qu'il a citées à la barre, ce sera la peur à vie. A l'issue d'un procès expéditif dans le cadres des massacres de Duékoué en mars 2011, le verdict est tombé jeudi 15 avril. Le supplétif burkinabé de l'ex-revellion prend la peine de la perpétuité. Aujourd'hui, il paie seul une aventure criminelle impliquant plusieurs acteurs. Amadé Ouéremi a avoué avoir agi sous les ordres d'anciens chefs rebelles: Losseni Fofana dit Loss ex-commandant de la zone 6 de Man de l'ex-revellion et Coulibaly de Kouibli.

Dans son plaidoyer son avocate, Me Rosine Aka a abondé dans ce sens. Elle admis qu'il y a bel et bien génocide à Duékoué. Entre le 27 mars et le mars 2011, 817 personnes ont été tuées à Duékoué carrefour. Ces massacres font partie des délits imprescriptibles. Ce qui veut dire qu'à tout moment les auteurs peuvent être poursuivis. 10 ans après, c'est Amadé Ouéremi qui a été jugé et condamné à perpétuité. Mais comme l'a signifié Me Roseline Aka un génocide implique nécessairement une multitude de personnes qu'il faut dénicher et juger comme son client. "Il faut dénicher les responsables de la rébellion et les commanditaires tapis dans l’ombre. Dieu fait grâce, ceux-là n’échapperont pas, partout où il y a une justice", a fait remarquer l'avocate.

Le tribunal a manqué de cran. Ce n'est pas étonnant. Les circonstances politiques ont plombé les initiatives. Mais les circonstances politiques ne sont pas figées. 

Au Burkina Faso, sous Blaise Compaoré, il n'a jamais été question de justice pour l'assassinat de Thomas Sankara. 34 ans après le crime et 7 ans après la chute de Compaoré,  le dossier est activé par le tribunal militaire du Burkina Faso. Et Blaise Compaoré est mis en accusation. En pensant en ce qui arrive à Compaoré, les co-auteurs des massacres de Duékoué et les commanditaires auront à vie la peur d'être eux aussi rattrapés un jour par la justice.

Dan Opéli

Content created and supplied by: Dan_Opeli (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires