Sign in
Download Opera News App

 

 

La nouvelle attraction morbide des ivoiriens sur les réseaux sociaux: annoncer les vrais-faux décès

C'est l'un des phénomènes qui prend de plus en plus de poids négativement sur les réseaux sociaux en Côte d'Ivoire, l'annonce de la mort de personnes dont nous ne sommes pour la plupart des cas loin d'être proche.

Ce phénomène est, à voir les multiples publications dès un décès ou même une rumeur de décès, la nouvelle attraction des ivoiriens. Mais quelle est donc cette attraction pour le morbide? cette course effrénée pour être le premier à annoncer un décès ?

Le cas le plus probant et frais dans nos esprits est la propagande monstrueuse autour de la rumeur annonçant le présumé décès de Carla Keke, la petite soeur de feu Dj Arafat et fille des célèbres artistes ivoiriens Keke Kassiry et Tina Glamour.

De nombreuses publications de célèbres influenceurs sur les réseaux sociaux, de personnes lambda, ont, sur la base de rumeurs, annoncé la fausse nouvelle décès de cette dernière sans même penser à la répercussion de cette fake news sur les parents de cette dernière.

Les ivoiriens sont-ils devenus des crocs morts ? Sommes-nous payés pour être des annonciateurs de la mort d'autrui sur les réseaux sociaux ? Les ivoiriens n'ont-ils plus de respect pour la douleur des parents des victimes ? La mort en elle même a t-elle encore de la valeur aux yeux des nouveaux crocs morts que nous sommes ?

En Côte d'Ivoire aujourd'hui, les réseaux sociaux peuvent vous tuer avant votre propre mort, plusieurs personnes se sont découvertes mortes en parcourant la toile. Une situation assez gravissime pouvant contribuer à générer des conséquences plus énormes.


Aimé. Y

Content created and supplied by: Aimé.Y (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires