Sign in
Download Opera News App

 

 

Surcharges dans les cars SBTA : l’équipage du dernier départ à frôlé le pire

La compagnie SBTA a lancé son dernier départ, le 16è, de Gagnoa pour Abidjan, à 16h 20 mn, ce samedi 17 juillet 2021. Le voyage s’est déroulé dans la peur. La passagère assise à la place 49 s’est retrouvée en état d’arrêt de la respiration. La pauvre manquait d’air dans un car complètement surchargé.

Déjà à la montée, avant que le car ne prenne le départ, les passagers quittant la région du Goh, ce week-end du 17 juillet, pour le district autonome d’Abidjan s’étaient plaints des surcharges dans le car. C’est le passager 48 qui a donné le ton en interpellant le convoyeur. Celui-ci s’état confondu en excuses.

Mais les reproches n’ont rien changé.  Le car a démarré malgré tout, avec deux catégories de passagers : ceux régulièrement installés sur les sièges, et d’autres occupant les escaliers d’accès au car, et/ou des tabourets dans les allées du véhicule.

C’est donc un car aux couloirs encombrés où il est impossible de circuler qui a pris le départ à 16h 20. La route s’est bien déroulée jusqu’à Divo, où le car a observé une escale à la gare SBTA. Pour descendre, il faut chaque fois que ceux qui installés aux escaliers d’accès devant comme derrière se lèvent, soulèvent leur tabouret.

C’est dans ce car surchargé qu’une situation angoissante est survenue. La passagère portant le numéro 49, installée entre deux hommes, les numéros 48 et 50, qui ne cessait de bouger depuis un certain temps, entre les deux hommes s’est mise à se plaindre du « manque d’air » après la ville de Divo. Ses deux voisins de part et autre rivés jusque-là sur leur téléphone portable, étaient obligés de considérer finalement la dame. C’est à peine si elle réussit à informer qu’elle « asphyxie ».  Comment faire dans un car où il est quasiment impossible de circuler.

Le passager 48, à sa droite a dû bousculer celui qui est installé dans le couloir pour faire un peu plus de place à la dame. Elle a échangé de place pour s’installer sur l’escalier d’accès arrière du car.

 Mais visiblement, plus le car avançait, plus son malaise s’accentuait. Tout le compartiment de l’arrière informé, le conducteur a été interpellé pour arrêter le véhicule. D’autres passagers ont aidé la malade à descendre pour s’étendre à même le sol dehors.

Solidarité oblige, les autres passagers ont fourni qui une bouteille d’eau, qui de la sucrerie, qui des conseils oraux d’autres. La situation de stress a duré tout le voyage. A un certain moment, le reste des passagers a craint le pire.

Il a fallu observer plusieurs arrêts pour que la dame arrive à Yopougon où elle est descendue. Le passager 37 qui a beaucoup aidé dit avoir eu la même situation de manque d’air, « mais ce n’était pas dans un car surchargé ».

                                                      Germaine Dahi

Content created and supplied by: Germaine_Dahi (via Opera News )

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires