Sign in
Download Opera News App

 

 

Yopougon : un élève pique les fesses d’un autre, d’autres élèves lynchent gratuitement un taximan

Images d’illustration

La crise de l’école ivoirienne est tellement profonde que ses manifestations sont aussi diverses qu’elles sont nombreuses. Nous avons connu la crise des congés anticipés. Il faut désormais ajouter celle du départ en vacances. Cet après-midi du 28 mai 2021 a été marqué par une atmosphère de fin d’année très tendue devant le collège Ségbé toits Rouges. Certains élèves du collège, visiblement renforcés par des éléments venant des établissements des alentours, plutôt que d’être dans les salles de classes, ont choisi la devanture de l’établissement pour s’adonner à des actes de violence entre eux et ensuite sur un chauffeur de taxi.

      De fait, dans la confusion générale, un élève non encore formellement identifié a piqué au couteau les fesses d’un autre et ce, à plusieurs reprises. Quelques heures plus tard, toujours dans cette atmosphère démentielle, un malheureux chauffeur de taxi, croyant avoir affaire à des clients, ralentit ; c’était là son erreur. Un groupe d’élèves particulièrement excité s’en est pris à lui, le lynchant sans motif.

      De notre position, nous avons pu voir l’irruption sur la scène d’un élève téméraire qui, à travers la vitre du taxi, asséner un violent coup de poing au pauvre chauffeur de taxi. Jusqu’à 17 heures, l’adrénaline était encore palpable dans les faits et gestes de ces troublions. Pourtant, en ce qui concerne les candidats au BEPC, ils n’ont plus qu’une dizaine de jours pour leur préparation à l'examen. Espérons vivement que les états généraux de l’école annoncés pour mi-juillet 2021 mettent chaque acteur du système devant ses responsabilités.

         Frederic GNEZE

Content created and supplied by: FredericGneze (via Opera News )

yopougon

COMMENTAIRES

Chargez pour lire plus de commentaires